/news/green
Navigation

Risque extrême de feux de forêt en début de saison

Plusieurs régions du Québec auront du temps très favorable aux incendies

Le risque de feu de forêt comme celui-ci est considéré extrême en ce moment dans des régions du sud et de l’ouest du Québec.
Photo courtoisie, Ressources Naturelles Canada Le risque de feu de forêt comme celui-ci est considéré extrême en ce moment dans des régions du sud et de l’ouest du Québec.

Coup d'oeil sur cet article

ROUYN-NORANDA | Plusieurs régions du sud et de l’ouest du Québec ont présentement un risque extrême de feux de forêt, de sorte que les autorités craignent le pire pendant le long week-end.

Malgré la pluie prévue aujourd’hui, la Montérégie, l’Outaouais, les Laurentides, Lanaudière et le sud du Témiscamingue pourraient continuer de présenter des risques d’incendie élevés. Il y est d’ailleurs interdit de faire des feux à ciel ouvert puisque le sol est trop sec.

« Il y a eu beaucoup de vent, de la chaleur et les feuilles ne sont pas encore sorties partout. On peut avoir des comportements de feux qui peuvent être assez importants. On souhaite éviter les incendies de cause humaine », dit la porte-parole de l’organisme Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), Marie-Louise Harvey.

Depuis le 10 mai, on a subi 75 feux au Québec.

Avec le premier long week-end estival qui s’amorce et l’ouverture de la pêche dans plusieurs régions du Québec, la SOPFEU est aux aguets.

Prudence

« Beaucoup de gens vont aller dans la forêt. Ça va être important d’être prudent. Surtout qu’il n’y a pas eu encore beaucoup de beaux week-ends. Les gens vont nettoyer leurs terrains. Il faudra faire attention », mentionne-t-elle.

Le météorologue Gilles Brien n’entrevoit pas beaucoup de pluie dans les prochains jours, ce qui risque d’augmenter encore plus les indices d’inflammabilité.

« C’est une saison qui pourrait partir rapidement. Avec les changements climatiques, il devrait y avoir plus d’incendies de forêt dans les prochaines années », dit-il.

Dans la normale

Même si le risque d’incendie dans les prochains jours sera important pour une bonne partie du Québec, le Service canadien des forêts prévoit une saison d’incendie de forêt dans la normale.

« Ça ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de feux, mais ce que ça veut dire, c’est que les conditions météorologiques seront près de la normale », indique la spécialiste de Ressources naturelles Canada, Sylvie Gauthier.

L’Ouest canadien pourrait cependant connaître une saison historique avec des risques d’incendie extrêmes pendant plusieurs mois.

Début tranquille

Même si la situation pourrait changer dans les prochains jours, la SOPFEU vit un début d’année plutôt tranquille.

  • Incendies cette année : 108
  • Moyenne à la même date en 2017 : 135
  • Hectares affectés cette année : 80
  • Moyenne à la même date en 2017 : 408