/lifestyle
Navigation

4 endroits pour se ressourcer & faire le vide

Coup d'oeil sur cet article

La vie va vite. Entre le boulot, la famille, les week-ends bien remplis et l’agenda chargé, il est parfois difficile de prendre le temps de respirer et de s’arrêter. Le Journal vous propose ainsi quatre endroits où il est possible de mettre son horaire sur « pause » le temps de quelques heures.

Le Monastère des Augustines

Photo courtoisie, Andre Olivier Lyra

Situé tout près de l’Hôtel-Dieu de Québec, le Monastère des Augustines est maintenant une référence à Québec pour décrocher et se ressourcer. Offrant des séjours « mieux-être » se déclinant sous plusieurs formes, l’endroit est un véritable havre de paix.

Yoga, Tai Chi, Pilates, méditation, massothérapie, centre de santé globale et services de nutritionniste, tout y est pour remettre le corps et l’esprit à niveau.

Le bâtiment du 17e siècle est aujourd’hui désacralisé, axant ainsi l’expérience sur la « spiritualité ». Pour les intéressés, les chambres anciennement occupées par les Augustines sont disponibles à l’hébergement.

Photo courtoisie, Andre Olivier Lyra

Et pour s’assurer de démarrer la journée sans fracas lors de votre séjour, les déjeuners se font en silence.

– LE MONASTÈRE DES AUGUSTINES 77, rue des Remparts

Zeste détente

Photo courtoisie

Installé à Québec depuis six ans, le centre de massothérapie Zeste Détente offre en exclusivité le service de bain flottant au sel d’Epsom depuis un peu plus d’un an.

Très populaire chez nos voisins américains, le concept fait aussi sa marque à Montréal depuis quelque temps. Le concept s’apparente à une baignade dans la mer morte, alors que près de 1000 livres de sel d’Epsom sont versées dans une cuve de 8 pieds par 5 pieds, pour créer un effet d’apesanteur. « Ça aide à la circulation sanguine.

On recommande aussi aux gens de fermer la lumière et d’arrêter la musique pour être dans le noir total dans le caisson. Ainsi, c’est une pause complète pour le système nerveux », mentionne la propriétaire Christyne Roy.

Selon Mme Roy, la « relaxation profonde » dans le bain flottant contribue à améliorer le sommeil, réduit le stress et l’anxiété en plus de soulager les douleurs. Pour compléter l’expérience, Zeste Détente offre plusieurs types de massages personnalisés, pour les petits et grands ainsi que pour les femmes enceintes.

– ZESTE DÉTENTE 1480, boulevard Louis-XIV et 5055 boulevard Wilfrid-Hamel

Siberia Spa

Photo courtoisie, Dylan Stewart Page

À près de 15 minutes du centre-ville, c’est en pleine nature que l’on décroche dans les huit tourbillons chauds du Siberia Spa de Lac-Beauport. Ouvert depuis 2005, le site enchanteur offre aussi un sauna sec, un sauna infrarouge, un bain de vapeur à l’eucalyptus et à l’orange, trois chutes d’eau froide et un accès à la rivière.

Photo courtoisie, Dylan Stewart Page

Une vingtaine de hamacs sont aussi installés un peu partout sur le site, pour une relaxation entre les bains, bercés par le son de la rivière et des oiseaux. En bonus, c’est la règle du silence qui règne sur la majeure partie du site. Pour initier les plus petits, les dimanches matin sont ouverts aux familles jusqu’à midi.

– SIBERIA SPA 339, rue de Genève, Lac-Beauport

Les sentiers du silence

Photo courtoisie

Pour un ressourcement complet en silence, les Sentiers du silence offrent des séjours d’une semaine ou d’un week-end en bordure du Lac-Vert de Saint-Damien-de-Buckland, sur la propriété des Sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours, à 40 minutes de Québec. Bordé de sentiers et de champs, le site permet une « connexion » avec soi-même, dans le silence le plus total.

Pour « diriger les participants », sœur Merzel Caissy anime des ateliers en matinée. « On est tellement dans plein d’activités aujourd’hui, la tête est tellement pleine.

Photo courtoisie

Donc, il faut donner les conditions et diriger les gens dans le silence, afin qu’ils aillent à la rencontre d’eux-mêmes », indique la religieuse de 84 ans, qui mise sur la spiritualité plutôt que la religion.

Des marches en silence sont aussi offertes dans les secteurs boisés de la ville de Québec. « Nous changeons d’endroit chaque fois. C’est une journée complète avec un peu d’animation », explique sœur Merzel.

– Pour toute l’information : www.sentiersdusilence.com