/lifestyle/health
Navigation

La nature vous veut du bien

Dr Qing Li
Photo courtoisie Dr Qing Li

Coup d'oeil sur cet article

Expert mondial en sylvothérapie – la science de se soigner par la forêt –, le Dr Qing Li explique comment réduire son niveau de stress, augmenter son niveau d’énergie et bénéficier pleinement du pouvoir des arbres dans son best-seller international enfin traduit en français, Shinrin-Yoku.

La sylvothérapie, ou « bain de forêt », est une pratique médicale qui existe depuis 1927 au Japon. Il s’agit, grâce à des promenades dans la forêt, de se recentrer sur ses cinq sens pour retrouver un équilibre physique et mental.

Cette méthode, prouvée scientifiquement grâce aux recherches avancées du Dr Li, médecin immunologiste à l’université de médecine de Tokyo, a démontré ses effets positifs sur les problèmes liés au stress et à l’environnement.

Effet préventif

« L’environnement forestier peut augmenter l’activité et le nombre des cellules tueuses naturelles (NK) et les niveaux intracellulaires des protéines anti-cancer comme la perforine, la granulysine et les granzymes. Cela suggère un effet préventif sur le cancer. Les cellules tueuses naturelles (NK) jouent un rôle important pour la défense du corps contre les bactéries, les virus et les tumeurs », explique-t-il lors d’une entrevue par courriel.

« L’environnement forestier peut également réduire la tension artérielle, le rythme cardiaque, le stress et les hormones de stress comme le cortisol, l’adrénaline et la noradrénaline, ce qui peut avoir un effet préventif sur l’hypertension et les maladies cardiovasculaires. »

Le shinrin-yoku – l’immersion en milieu forestier – a également des effets psychologiques relaxants, grâce à son impact sur le système sympathique et parasympathique. « L’environnement forestier peut réduire les symptômes de l’anxiété, de la dépression, de la colère, de la fatigue et de la confusion. »

Les huiles naturelles des arbres

Au cours de ses recherches, le Dr Li s’est particulièrement intéressé aux phytoncides, des huiles naturelles présentes dans les arbres et qui font partie de leur système de défense contre les bactéries, les insectes et les champignons. « Phyton est le mot latin pour “plante” et cide est le mot latin pour “tuer”. Les phytoncides font partie des moyens de communication des arbres entre eux. »

Leur concentration dans l’air dépend de plusieurs facteurs, dont la température : plus il fait chaud, plus il y a de phytoncides dans l’air. Le Dr Li a observé que les phytoncides augmentaient le nombre et l’activité des cellules naturelles tueuses (NK), réduisaient le taux d’hormones de stress, augmentaient les heures de sommeil et baissaient les niveaux de tension, d’anxiété, de colère, d’hostilité, de fatigue et de confusion. « Plus la densité d’arbres est élevée, et plus la zone forestière est grande, plus grands sont les effets », précise-t-il.

Comment s’y prendre ?

Pour s’initier au shinrin-yoku – le bain de forêt –, le Dr Qing Li recommande d’établir un plan qui tient compte de son niveau d’endurance pour éviter la fatigue intense.

« Si vous disposez d’une journée complète, restez dans la forêt environ 4 heures et marchez environ 5 km. Si vous avez une demi-journée, restez dans la forêt pendant 2 heures et marchez pendant 2,5 km. »

Au cours de cette activité, il recommande de se reposer lorsqu’on ressent de la fatigue, de boire de l’eau ou du thé quand on a soif, et de prendre le temps de s’asseoir et d’admirer le paysage lorsqu’on trouve un point de vue qui nous plaît. « Si c’est possible, baignez-vous dans une source thermale après votre activité. »

Un petit boost

Pour booster son système immunitaire (en augmentant l’activité des cellules tueuses NK), le Dr Li suggère de planifier un séjour en forêt de trois jours/deux nuits.

« Si vous souhaitez simplement relaxer et soulager votre stress, je recommande de passer une journée dans un environnement forestier ou un parc boisé près de chez vous. Le bain forestier est une mesure préventive : si vous avez une maladie, consultez un médecin. »

À propos du Dr Quin Li

  • Le Dr Qing Li est médecin immunologiste au département d’hygiène et de santé publique à l’université de médecine de Tokyo.
  • Il est membre fondateur de la société japonaise de sylvothérapie.
  • Il dirige les recherches les plus avancées sur le sujet depuis 2005.
  • Shinrin-Yoku est traduit en 17 langues.