/world
Navigation

L’Ukraine a testé des missiles antichars fournis par les États-Unis

L’Ukraine a testé des missiles antichars fournis par les États-Unis
AFP | Archives

Coup d'oeil sur cet article

KIEV | L’armée ukrainienne a testé pour la première fois mardi des missiles antichars américains Javelin, dont la vente avait été approuvée en mars par les États-Unis malgré les protestations de la Russie, a annoncé le président ukrainien Petro Porochenko.

« Ce jour est enfin arrivé. Pour la première fois, des systèmes antichars de troisième génération Javelin ont été testés en Ukraine », a déclaré M. Porochenko, cité dans un communiqué de la présidence ukrainienne.

« Les capacités militaires de l’armée ukrainienne se sont considérablement renforcées à partir de ce jour », a ajouté M. Porochenko, qui s’est rendu sur l’un des sites où les missiles ont été testés.

Le département d’État américain a officiellement approuvé début mars la vente à l’Ukraine de ces missiles antichars afin de l’aider à « protéger sa souveraineté et son intégrité territoriale ».

Cette décision rompait avec la politique américaine traditionnelle, qui consistait à ne pas ajouter d’huile sur le feu en refusant de fournir un arsenal « létal » à Kiev.

L’Ukraine fait face depuis le printemps 2014 à un conflit meurtrier dans l’est de son territoire entre les forces gouvernementales et des séparatistes prorusses, qui a fait plus de 10 000 morts.

Des accords de paix signés à Minsk en février 2015 et l’instauration de plusieurs trêves successives ont contribué à grandement réduire les affrontements, mais la région connaît une nouvelle flambée de violences ces derniers jours.

Onze personnes ont ainsi été tuées dans l’est de l’Ukraine en six jours, la mission d’observation de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) notant dans un communiqué que ces récents affrontements mettaient en péril les infrastructures d’approvisionnement en eau de la région.

Une personne a péri mardi dans l’explosion d’un autobus à Debaltsevé, une ville sous le contrôle des séparatistes située près du bastion rebelle de Donetsk, ont annoncé les autorités locales.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.