/sports/hockey
Navigation

Coupe Mémorial: le Titan s’incline par 3-2 devant Hamilton

Coup d'oeil sur cet article

REGINA – Les Bulldogs de Hamilton ont inscrit deux buts lors d’avantages numériques pour vaincre le Titan d’Acadie-Bathurst, par 3-2, mardi soir, devant 6072 spectateurs au Brandt Centre.

Les Bulldogs ont bonifié leur fiche à 2-1 tandis que le Titan écopait un premier revers à son troisième match de la ronde préliminaire du tournoi de la coupe Mémorial.

«On n’a jamais abandonné, mais nous leur avons donné deux buts identiques lors d’avantages numériques et notre exécution n'était pas au même niveau qu'aux matchs précédents», a déclaré l’entraineur du Titan Mario Pouliot.

Victorieux par un but, Hamilton s’est assuré d’accéder au match de demi-finale. Le Titan pourra encore passer directement en finale, à condition que les Pats de Regina battent les Broncos de Swift Current mercredi soir. Dans ce scénario, le différentiel (buts pour, but contre) sera favorable aux Acadiens.

À l’inverse, si Swift Current l’emporte, les Bulldogs iront en finale, Acadie-Bathurst jouera la demi-finale contre le gagnant du bris d’égalité qui opposera les deux clubs de la Saskatchewan.

INDISCIPLINE

Une double mineure décernée à Elijah Francis à la troisième période, pour un bâton élevé à l’endroit de Will Bitten a cassé les jambes du Titan qui venait de rétrécir l’avance des Ontariens à un but.

«Notre indiscipline nous a fait mal. On a pris de mauvaises pénalités aux mauvais moments. Rendons crédit à Hamilton, ils ont joué un bon match. Nous, ce ne fut pas notre meilleur. On a essayé d’être trop cutes, de faire des passes au lieu de lancer. Nous sommes encore dans le tournoi», a mentionné Samuel Asselin, qui a marqué son 4e but de la compétition.

«On visait une victoire pour assurer notre place en finale, a mentionné Olivier Galipeau. On devra maintenant attendre le résultat du match de demain.

«Nous ne sommes pas satisfaits, mais nous rebondirons. L’attaque massive est l’une des forces des Bulldogs. Les mauvaises pénalités ont fait la différence.»

Tout comme le joueur de centre Robert Thomas (1-1) menaçant à chacune de ses présences. Si les deux clubs croisent à nouveau le fer, le Titan aura le «27» à l’œil. «Il faudra lui donner un peu moins d’espace surtout lors d’avantages numériques.»

ENCORE TRUCHON-VIEL

Jeffrey Truchon-Viel a dirigé l’offensive du Titan avec un but, une aide. Auteur de trois buts depuis le début de la compétition, le capitaine des Acadiens totalise neuf points. Noah Dobson a ajouté deux mentions d’aide à sa fiche pour gonfler son total à huit points.

MacKenzie Entwistle, Nicholas Caamano et Robert Thomas ont marqué les buts des Bulldogs, qui ont fait mouche deux fois à l’aide de six supériorités numériques. Le Titan a été blanchi à ses trois occasions à cinq contre quatre.

«C’était notre pire match du tournoi, pour l’équipe et notre trio. On ne patinait pas et nous n’avons pas été efficaces en échec avant. C’est plate, parce qu’avec une victoire, nous aurions contrôlé notre sort.»

BUTS TARDIFS

Les élans ont été partagés à la première période, mais Evan Fitzpatrick a réalisé un arrêt inspirant dès les premiers instants du match à l’aide d’un plongeon aux dépens de Isaac Nurse.

Une pénalité à Dobson (à 14 m 11 s) a permis aux Bulldogs de déployer leur attaque massive et 22 secondes plus tard, le pointeur Benjamin Gleason trompait la vigilance Fitzpatrick à l’aide d’un lancer dans la partie supérieure.

Trois minutes plus tard, Dobson a été atteint au menton par un bâton à la ligne bleue des Bulldogs. En relance, les Ontariens ont foncé à trois vers le territoire du Titan où Nicholas Caamano a fait 2-0 en complétant une action de Robert Thomas.

ENCORE DOBSON

Entwistle aurait pu saper les espoirs du Titan en début de deuxième période. Alimenté par une remise précise de Thomas, Entwistle a lancé la rondelle directement sur le poteau. Le juge de but, nerveux, a fait scintiller la lumière rouge, mais l’officiel posté près du filet a immédiatement renversé cet appel.

Le Titan venait d’expier une pénalité à Antoine Morand quand Dobson a décampé vers le territoire ennemi. Après avoir couché un défenseur adverse, le 53 a remis en direction de Truchon-Viel qui a aisément poussé la rondelle au fond d’une cage sans protecteur.

Pour Truchon-Viel, il s’agissait d’un 3e but depuis le début du tournoi.

MAUVAIS DÉPART

Galipeau a été chassé dès la 35e seconde de la troisième pour avoir fait trébucher Thomas.

Trente secondes plus tard, le centre étoile des Bulldogs a gelé Fitzpatrick dans son demi-cercle à l’aide d’un tir des poignets dans la lucarne.

Repéré par Truchon-Viel dans l’enclave, Samuel Asselin, a relancé le débat en marquant son 4e but du tournoi.

Dans la minute, Elijah Francis a été sanctionné pour quatre minutes pour un bâton élevé à l’endroit de Will Bitten. Le Titan n’a pas bronché.

Puis, avec 1 m 34 s à égrener au temps réglementaire, Entwistle s’est retrouvé au cachot. Les champions de la LHJMQ n’ont pas percé la muraille de Kaden Fulcher.

EN DEUX LIGNES

Aux quatre premiers matchs de la phase préliminaire, matchs mettant aux prises l’une des deux équipes de la Saskatchewan, 5678, 6237, 5832 et 5820 spectateurs avaient franchi les tourniquets.

Le défenseur de 20 ans Olivier Galipeau célébrait son 21e anniversaire de naissance mardi.