/lifestyle/food
Navigation

Des bières à partager

Coup d'oeil sur cet article

En dégustation, tout est souvent question de contexte. Une mauvaise bière en bonne compagnie peut être tout à fait agréable, tout comme un grand cru en mauvaise compagnie ne saurait tarder à se faire oublier. Certains brasseurs jugent que leurs offrandes se prêtent mieux à un contexte de dégustation plus social. Plutôt que de les offrir dans un format plus individuel de 341 ml à 500 ml, ils optent pour des formats de 750 ml ou au-delà.

Voici quatre bières appropriées pour le partage :

Buteuse Brassin Spécial
Photo courtoisie

Le Trou du Diable, à Shawinigan

Le nez : Épices, miel, pomme

En bouche : Chaleureuse, fruitée, vanillée et riche.

Pourquoi c’est bon : Une bière liquoreuse d’une grande finesse, intégrant à merveille son mûrissement en barriques de brandy de pommes québécois, se dégustant à petites gorgées.

La Corriveau Impériale
Photo courtoisie

Le Bilboquet, à Saint-Hyacinthe

Le nez : Bourbon, chocolat, fruits foncés

En bouche : Vanillée, caramélisée et chocolatée : un bec sucré.

Pourquoi c’est bon : C’est un véritable dessert, rond, sucré, liquoreux et très savoureux. Trouvant son équilibre grâce à une amertume rôtie bien appuyée.

IPA
Photo courtoisie

Les Trois Mousquetaires, à Brossard

Le nez : Fruits tropicaux, agrumes

En bouche : Juteuse, ronde, fruitée

Pourquoi c’est bon : De puissants arômes fruités provenant de variétés de houblon du Nouveau Monde qui apportent un contexte très juteux à cette bière qui, malgré son contenu houblonné, renferme bien peu d’amertume.

Cascadian Dark Ale
Photo courtoisie

Lion Bleu, à Alma

Le nez : Noisette, latte, grain rôti, agrumes

En bouche : Café, chocolat, agrumes, résine

Pourquoi c’est bon : La combinaison de deux mondes avec les saveurs rôties du grain grillé et les arômes de pamplemousse et pin des houblons. Beaucoup de punch à partager avec les amis.

Le saviez-vous ?

À l’instar des viticulteurs, certaines brasseries, belges notamment, présentent leurs offrandes en bouteilles format géant. Au-delà du magnum de 1,5 litre, on trouve parfois le jéroboam de 3 litres, et même le mathusalem de 6 litres. C’est sans compter les mini-fûts de 5 litres ou les fûts de taille commerciale de 20, 30 ou 50 litres.


► David Lévesque Gendron et Martin Thibault sont les auteurs des ­Saveurs gastronomiques de la bière (Druide, 2013), sacré meilleur livre sur la bière aux Gourmand Awards, gagnant du premier prix littéraire Mondial de la Bière, ­gagnant d’une médaille d’or au concours des livres culinaires ­canadiens de Taste Canada et finaliste pour le prix Marcel Couture.