/lifestyle/food
Navigation

Des bières à partager

Coup d'oeil sur cet article

En dégustation, tout est souvent question de contexte. Une mauvaise bière en bonne compagnie peut être tout à fait agréable, tout comme un grand cru en mauvaise compagnie ne saurait tarder à se faire oublier. Certains brasseurs jugent que leurs offrandes se prêtent mieux à un contexte de dégustation plus social. Plutôt que de les offrir dans un format plus individuel de 341 ml à 500 ml, ils optent pour des formats de 750 ml ou au-delà.

Voici quatre bières appropriées pour le partage :

Buteuse Brassin Spécial
Photo courtoisie

Le Trou du Diable, à Shawinigan

Le nez : Épices, miel, pomme

En bouche : Chaleureuse, fruitée, vanillée et riche.

Pourquoi c’est bon : Une bière liquoreuse d’une grande finesse, intégrant à merveille son mûrissement en barriques de brandy de pommes québécois, se dégustant à petites gorgées.

La Corriveau Impériale
Photo courtoisie

Le Bilboquet, à Saint-Hyacinthe

Le nez : Bourbon, chocolat, fruits foncés

En bouche : Vanillée, caramélisée et chocolatée : un bec sucré.

Pourquoi c’est bon : C’est un véritable dessert, rond, sucré, liquoreux et très savoureux. Trouvant son équilibre grâce à une amertume rôtie bien appuyée.

IPA
Photo courtoisie

Les Trois Mousquetaires, à Brossard

Le nez : Fruits tropicaux, agrumes

En bouche : Juteuse, ronde, fruitée

Pourquoi c’est bon : De puissants arômes fruités provenant de variétés de houblon du Nouveau Monde qui apportent un contexte très juteux à cette bière qui, malgré son contenu houblonné, renferme bien peu d’amertume.

Cascadian Dark Ale
Photo courtoisie

Lion Bleu, à Alma

Le nez : Noisette, latte, grain rôti, agrumes

En bouche : Café, chocolat, agrumes, résine

Pourquoi c’est bon : La combinaison de deux mondes avec les saveurs rôties du grain grillé et les arômes de pamplemousse et pin des houblons. Beaucoup de punch à partager avec les amis.

Le saviez-vous ?

À l’instar des viticulteurs, certaines brasseries, belges notamment, présentent leurs offrandes en bouteilles format géant. Au-delà du magnum de 1,5 litre, on trouve parfois le jéroboam de 3 litres, et même le mathusalem de 6 litres. C’est sans compter les mini-fûts de 5 litres ou les fûts de taille commerciale de 20, 30 ou 50 litres.


► David Lévesque Gendron et Martin Thibault sont les auteurs des ­Saveurs gastronomiques de la bière (Druide, 2013), sacré meilleur livre sur la bière aux Gourmand Awards, gagnant du premier prix littéraire Mondial de la Bière, ­gagnant d’une médaille d’or au concours des livres culinaires ­canadiens de Taste Canada et finaliste pour le prix Marcel Couture.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.