/sacchips
Navigation

8 criminelles captivantes qui sont passées à l’histoire

8 criminelles captivantes qui sont passées à l’histoire
crédit photo : wikipédia

Coup d'oeil sur cet article

En association avec

 

Qu’elles aient été motivées par un souci de vengeance, de justice ou de rébellion, ces 8 femmes ont bouleversé le statu quo. Implacables et indomptables, elles ont réclamé leur partie du butin, à tort ou à raison.

À grand coup d’ingéniosité et de persévérance, ces criminelles fascinent. Elles ont peut-être même inspiré les interprètes du récent film Debbie Ocean 8 (en salle le 8 juin prochain), où huit femmes rassemblent leurs talents et leur ruse pour orchestrer un braquage historique.

8 criminelles captivantes qui sont passées à l’histoire
crédit photo : wikicommons

Bonnie Parker

Bonnie a marqué l’imaginaire collectif aux côtés de son Clyde. Si le duo a fait couler beaucoup d’encre, il n’en reste pas moins que Bonnie Parker a connu en elle-même un parcours exceptionnel.

Première de classe, elle se distingue en remportant plusieurs prix d’excellence en écriture et en art oratoire. Elle fait la rencontre de Clyde et succombe à l’esprit rebelle qui sommeille en elle.

Le couple de malfaiteurs se spécialise dans le braquage de banques et se hisse rapidement à la tête d’un groupuscule criminel. Le charisme et l’éloquence de Bonnie y sont pour beaucoup.

Leur idylle tourne au vinaigre à la suite de l’assassinat de jeunes policiers qui déclenche une chasse à l’homme. Le couple est alors appréhendé par le FBI. Refusant de se rendre, ils se font abattre. Ils sont âgés de 23 et 25 ans.

Contrairement à leurs vœux, ils n’ont pas été enterrés côte à côte.


8 criminelles captivantes qui sont passées à l’histoire
crédit photo : phoolan film inc.

Phoolan Devi

Née le 10 août 1963 au sein d’une basse caste en Inde, Phoolan grandit dans la pauvreté et connaît une enfance pénible, ponctuée de sévices et de viols. Avant l’âge de 12 ans, elle est mariée de force à un homme qui la considère comme une esclave.

Elle s’échappe pour retourner chez ses parents, mais est traitée en paria dans son propre village. Son cousin sollicite une petite organisation criminelle afin de la kidnapper.

À la suite d’une mutinerie au sein du groupe, un nouveau chef prend le pouvoir, s’acoquine de Phoolan et l’épouse. Il lui apprend les rouages du crime avant d’être abattu par un gang rival.

Agressée sexuellement par les assaillants de son mari, elle forme une nouvelle organisation dans l’espoir de se venger.

Elle se donne comme mission de défendre les femmes de basse caste et les opprimés, notamment en cambriolant les plus privilégiés. La presse lui assigne rapidement le surnom de Robin des Bois indienne.

Phoolan se fait arrêter par les autorités et passe 11 ans en prison avant d’être libérée sur parole en 1994.

Tournant le dos à ses racines criminelles, elle se consacre à la politique avec un programme axé sur la défense du droit des femmes. Elle remporte les élections et devient députée.

En 1997, elle est même candidate au prix Nobel de la paix.


8 criminelles captivantes qui sont passées à l’histoire
crédit photo : wikicommons

Belle Starr

Belle Starr est née en 1848 au Missouri. Son incursion dans le monde du crime est subite lorsque son premier mari, Jim, vole 30 000 $ en pièces d’or et l’entraîne dans sa chute.

Accusée de complicité, Belle part se cacher au Texas où elle joint les deux bouts grâce à une partie du butin. À la suite du décès de son mari, elle quitte le Texas et commence à fréquenter le clan des Starr, une famille connue du crime organisé. 

L’étiquette de hors-la-loi lui sied à merveille et elle adopte le style de vie qui fera d’elle une légende. Armée jusqu’aux dents, elle coiffe son chapeau de cowboy d’une plume, se glisse dans des robes de velours noir et fréquente les saloons.

Auréolée d’une réputation d’as de la gâchette, Belle Starr bouleverse les stéréotypes réservés aux femmes de l’époque.

Rusée, elle organise et prend part à moult cambriolages, veillant à laisser une somme de côté pour libérer ses acolytes emprisonnés.

Belle Starr décède en 1889 alors qu’un mystérieux assaillant lui tire dans le dos. Son identité ne sera jamais révélée, mais la rumeur veut qu’il s’agisse d’un amant éploré.


8 criminelles captivantes qui sont passées à l’histoire
crédit photo : wikipédia

Monica la Mitraille

La Montréalaise est née en 1940 et a grandi dans un foyer défavorisé.

La légende veut que sa grand-mère dirige, au cœur du quartier du Red Light, une école pour les enfants issus de familles criminalisées.

Monica Proietti gagne rapidement sa réputation de dure à cuire. On raconte même qu’adolescente, elle dissimule un révolver dans son soutien-gorge lors de ses sorties. Avec ses acolytes, elle commence à braquer des Caisses populaires.

Le 13 août 1967, elle fait la une du Journal de Montréal en tant que personne recherchée. Elle est présumée avoir dérobé plus de 100 000$ à la pointe de sa fidèle mitraillette, d’où l’origine de son sobriquet. Elle succombe à ses blessures le 19 septembre à la suite d’une poursuite policière.

Monica la Mitraille était tout juste âgée de 27 ans.


8 criminelles captivantes qui sont passées à l’histoire
crédit photo : wiki commons

Anne Bonny

On en sait peu à propos de la jeune femme, mais le ouï-dire du XVIIIe est retentissant. Anne Bonny serait née en Irlande, entre 1697 et 1705, d’une union illégitime.

Précoce, elle s’habille sous les traits d’un homme, fréquente les tavernes et rejette la place de la femme telle que conçue à l’époque. Elle fait la rencontre d’un homme, tailleur de jour, truand de nuit, qui lui apprend les rouages de la piraterie.

Anne est redoutée par tous les vaisseaux marchands de l’Atlantique. Elle n’a que faire des superstitions associées à la présence d’une femme à bord d’un navire.

Elle mène ouvertement une relation amoureuse avec une autre pirate, Mary Read. Le 21 octobre 1720, les amantes se font capturer par l’armée anglaise. Lors de leur procès, elles prétendent être enceintes afin d’éviter la peine de mort.

La veille de Noël, Anne Bonny disparaît et cimente du coup sa réputation de force de la nature.


8 criminelles captivantes qui sont passées à l’histoire
crédit photo : wikipédia

Kate «Ma» Barker

Ma Dalton dans «Lucky Luke», c’est en fait elle.

Kate «Ma» Barker, née en 1871 au Missouri, mène d’une main de fer un groupe de braqueurs de banque composé en majeure partie de ses fils.

Chef, complice et tête pensante du crime organisé, elle oriente et conseille les membres de sa famille à travers le Midwest des années 20. Femme de caractère, elle tient la dragée haute au corps policier et exploite à son avantage les failles du système de justice de l’époque.

Son joug s’étend jusqu’à sa mort, en 1935, à la suite d’une fusillade d’envergure où son fils Fred et elle se retrouvent seuls, encerclés par des dizaines d’agents du FBI.


8 criminelles captivantes qui sont passées à l’histoire
crédit photo : wikicommons

Ching Shih

Une des pirates les plus puissantes de tous les temps, Ching Shih a pourtant une jeunesse difficile. Elle naît en 1775 dans la province de Guangdong en Chine et travaille comme prostituée avant d’être capturée par un groupe de pirates.

Maître dans l’art de la manipulation, Ching Shih séduit le capitaine et clame sa place à la tête de l’équipage. Ils se marient en 1801 et règnent de concert sur une imposante flotte de quelque 300 navires et 40 000 hommes.

Le décès de son époux en 1806 renforce les ambitions criminelles de la jeune femme. Elle écume les mers, pille volontiers la flotte impériale chinoise et instaure son propre gouvernement au sein d’une armada comptant désormais plus de 1800 navires et 80 000 membres d’équipage.

Elle impose son règne. Il y est notamment interdit d’agresser sexuellement les femmes, au risque d’une sentence de mort par décapitation.

Ching Shih, vieillissante, se retire de la piraterie en négociant avec le gouvernement chinois. Par des manœuvres politiques, on lui propose l’amnistie. Elle vit jusqu’à l’âge de 69 ans en gardant tout le butin amassé au fil du temps.


8 criminelles captivantes qui sont passées à l’histoire
crédit photo : wikicommons

Patricia Hearst

Patricia Hearst est née le 20 février 1954 à San Francisco. Elle est la petite-fille du magnat de presse américaine William Hearst.

À l’âge de 19 ans, elle est enlevée par un groupe de ravisseurs appartenant à l'Armée de libération symbionaise. Le groupuscule d’extrême gauche promet alors de renverser le capitalisme et la bourgeoisie. Deux mois plus tard, Patricia annonce à la presse qu’elle adhère aux idéaux de ses kidnappeurs dans leur lutte anticapitaliste.

Elle prend le pseudonyme de Tania, porte un béret militaire étoilé à la Che Guevara et arbore une mitraillette. Ayant comme objectif de défendre les moins nantis, elle commence à braquer des banques à main armée.

Le 18 septembre 1975, elle se fait arrêter par la police. Lors de son procès, elle affirme avoir souffert du syndrome de Stockholm et subi des agressions de la part de ses coaccusés.

Sentencié à 7 ans de prison, le président Jimmy Carter réduit sa peine à 2 ans. Elle est réhabilitée par la grâce définitive de Bill Clinton en 2001.


Les femmes à la tête de braquage fascinent encore et toujours. Reste à voir comment les héroïnes du film s'en tirent cette fois!