/news/currentevents
Navigation

Un premier salon du pot au Québec

Jean-Philippe Turgeon et Véronique Lettre
Photo Annabelle Blais Jean-Philippe Turgeon, Organisateur et Véronique Lettre, Organisatrice

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Un ancien agent d’humoristes populaires organisera cet automne le premier salon de l’industrie du cannabis au Québec, a appris Le Journal.

Les entrepreneurs du domaine se rassembleront au Palais des congrès de Montréal en novembre prochain. L’événement sera aussi ouvert au public.

Ce genre de salon de l’industrie (tradeshow), comme le Lift Cannabis Expo qui se tient ces jours-ci à Toronto et où 15 000 personnes sont attendues, est fréquent dans le reste du pays. Mais le Québec tardait encore à faire le saut.

Clinique à Magog

« Je me disais, pourquoi personne n’en a encore jamais organisé, ici ? J’ai donc décidé de le faire », explique Jean-Philippe Turgeon, rencontré au Lift à Toronto, vendredi.

M. Turgeon et sa conjointe, Véronique Lettre, se sont lancés dans le pot il y a un an et ont récemment ouvert la clinique de cannabis médicinal Nature Médic, à Magog.

L’entrepreneur était la personne toute désignée pour tenir ce premier salon puisqu’il a fait carrière comme producteur de spectacles.

Il a notamment travaillé dans le domaine de l’humour avec François Rozon chez Encore et a produit des spectacles pour Mike Ward, les Chick’n Swell, Adib Alkhalidey, Mario Jean ou Claudine Mercier. Il a notamment été le gérant de ces deux derniers pendant quelque temps et a même été professeur à l’École nationale de l’humour en gestion de carrière.

Québécois à l’honneur

Sa conjointe a souffert d’un cancer agressif du cerveau en 2009 suivi d’un cancer du sein en 2015. C’est ce qui l’a amenée à consommer du cannabis.

Le couple a donc décidé d’explorer les perspectives dans cette industrie naissante. Lors du Lift Cannabis Expo, M. Turgeon n’a pas eu de difficulté à remplir son carnet d’invités.

« La réponse est extraordinaire, tout le monde veut venir ! » a-t-il dit.

Une centaine d’exposants seront présents, et une grande place sera faite aux Québécois, encore discrets sur la scène canadienne.