/weekend
Navigation

La cadette rebelle mise à l’épreuve

La cadette rebelle mise à l’épreuve
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La romancière québécoise Judith Bannon offre à ses lecteurs l’histoire de la bouillante Maëlle dans le dernier tome de La trilogie des sœurs Reed – Rejaillir. Le mystère lié à une expérimentation forcée sur une « pilule du désir féminin » crée une situation tendue qui bouleverse complètement la vie de la jeune femme.

Les sœurs Reed, héroïnes de cette trilogie, ont vécu un drame familial, exposé dès le début : le décès des parents dans des circonstances tragiques. Chacun des tomes est consacré à l’histoire d’une des sœurs, Kaciane, Zara et Maëlle, qui ont chacune un style bien différent.

« Leurs liens familiaux sont très forts. On voit que ce sont des sœurs qui s’entraident les unes les autres, à la vie à la mort, ce qui plaît beaucoup à mes lectrices », explique Judith Bannon, en entrevue. « Il y a toujours un côté enquête et intrigue dans mes romans. »

Un kidnapping

Maëlle, employée dans le domaine pharmaceutique, est kidnappée par des individus qui la séquestrent et lui font tester, contre son gré, les effets d’une pilule ayant un effet boostant sur le désir féminin. « Une pilule a déjà été mise en marché en Europe. C’est d’actualité et c’est très controversé. »

Judith explique que l’histoire de Maëlle est très attendue des lectrices, à cause du caractère très fort du personnage. « Elle est prompte, dans ses propos, dans sa façon d’agir. C’est la cadette. Elle prend sa place. Elle bouscule les gens, mais elle le fait avec une candeur naturelle, qui fait qu’on l’aime et qu’on s’y attache, malgré une attitude très rebelle, très dure. » Dans ce troisième tome, le tempérament de Maëlle sera mis à l’épreuve.

Confrontations

« Maëlle sera confrontée... alors que c’est le style de femme qu’il ne faut surtout pas mettre en cage. Je trouvais intéressant de voir comment elle allait réagir. Cette situation crée des fissures en elle et l’oblige à se regarder, à s’autoanalyser. »

Voilà pourquoi Judith Bannon a intitulé le roman Rejaillir. « Je voulais qu’elle puisse se relever après avoir essuyé un coup dur. On va comprendre que le coup vient autant de l’extérieur – des kidnappeurs – que d’elle : ça va l’obliger à rejaillir de ce qu’elle traîne depuis le décès des parents. Ça boucle vraiment la série. »

Comprendre

Judith Bannon dévoile qu’elle ressemblait un peu à Maëlle dans sa jeunesse, et qu’elle s’est assagie avec l’âge. « Celle qui me ressemble le plus, à ce jour, c’est Kaciane, l’aînée. C’est une fille plus tempérée, qui va analyser les situations avant d’agir. »

« Maëlle a été du bonbon à écrire... mais il y a des journées où je finissais l’écriture en étant moi-même irritable parce qu’elle est toujours dans une situation de colère ou de vengeance ! C’était l’fun d’aller creuser un peu pour que mes lectrices comprennent d’où ça vient. »

  • Judith Bannon est psychoéducatrice de formation et détient une maîtrise en enseignement. Elle est mère de trois enfants.
  • Elle a écrit plusieurs romans, dont Les sept secrets de mon ex et Liaison.com.
  • Elle habite à Coteau-du-Lac.
La trilogie des sœurs 
Reedtome 3 : Rejaillir
Judith Bannon
Les Éditeurs réunis
482 pages
Photo courtoisie
La trilogie des sœurs Reedtome 3 : Rejaillir Judith Bannon Les Éditeurs réunis 482 pages