/videos
Navigation

Les premières vacances loin de la maison

Coup d'oeil sur cet article

Voyager avec des enfants est une expérience extraordinaire, mais un minimum de préparation est nécessaire pour bien profiter de chaque instant sur place. Qu’on parte loin ou à quelques kilomètres de chez soi, voici quelques conseils et tuyaux!

 

Avant le départ

 

D’entrée de jeu, j’ai envie de dire que c’est vous, les parents, qui êtes les mieux placés pour savoir ce qui convient à vos enfants. Chacun a sa personnalité et ses goûts. Certains enfants sont plus anxieux et ont besoin d’être mieux préparés à une escapade. Ça peut être une bonne idée de leur montrer des photos de la destination, de l’hôtel où on dormira... De les rassurer. D’autres deviennent très impatients, alors quand on leur annonce qu’on part trop longtemps à l’avance, ils ont du mal à dormir pendant des jours tellement ils sont excités. La «stratégie» à adopter dépend aussi de l’âge.

 

L’attitude des parents influencera aussi le comportement des enfants. Si ça peut vous rassurer, sachez que généralement, les enfants s’adaptent naturellement à un nouvel environnement (et au décalage horaire!), souvent bien plus vite que les parents, surtout quand ils ont des objets familiers autour d’eux.

 

Le mot-clé : la flexibilité. On ne prévoit pas 12 activités par jour et on laisse aussi de la place pour l’improvisation quand c’est possible. Si vous savez que votre enfant a ABSOLUMENT besoin d’une sieste l’après-midi, vous pouvez prévoir des pauses à l’hôtel. Bref : soyez organisé, mais pas trop. Ayez des plans B, C, D... mais en ne restant pas fermé à un plan de dernière minute qui conviendra mieux à la situation du moment. Les vacances, c’est pour se reposer et non pour ajouter du stress supplémentaire!

 

Se préparer

 

Pour moi, qu’on parte deux jours ou deux mois, c’est important que ma fille participe à la préparation. Devenir un bon voyageur, ça s’apprend! Par exemple, on fait des listes de choses à mettre dans la valise depuis qu’elle a environ 8 ans. Je lui laisse aussi le soin de préparer son petit sac à dos, qu’elle a toujours avec elle autant en voiture qu’en avion ou en train. Elle apporte toujours son toutou préféré (même à 11 ans!), un ou deux livres, un journal de voyage, un paquet de mouchoirs et des crayons, notamment. Plus jeune, on partait aussi avec sa couverture préférée.

 

Depuis qu’elle est en âge de lire (et même avant!), j’aime lui offrir des livres liés à la destination quelques semaines avant le départ, histoire de piquer sa curiosité. Par exemple, avant d’aller en Grèce, j’avais trouvé un livre sur la mythologie grecque. Vers l’âge de 7-8 ans, elle adorait les livres de la collection «Savais-tu?». Quand on est allées en Gaspésie, je lui en ai acheté un sur les homards. En ce moment, on prépare un voyage en Europe et je lui ai acheté le guide de Lonely Planet Interdit aux parents, une collection que j’ADORE. Au Québec, Ulysse propose par exemple J’explore le Québec.

 

Sur place, certains parcs et destinations offrent des cahiers d’activités pour les enfants super-chouettes. C’est le cas de Parcs Canada avec Xplorateurs (https://www.pc.gc.ca/fr/serapprocher-connect/xplorateurs-xplorers). Cet été, si vous allez du côté de l’Abitibi-Témiscamingue, vous trouverez aussi Les défricheurs du Québec, destiné aux 9 à 12 ans dans les bureaux touristiques et les principaux attraits de la région (c’est tout nouveau!). Le livre est signé Pascale Langlois et illustré par une artiste de la région, Annie Boulanger. 

 

Quoi faire pendant les longs trajets

 

Quand on doit faire de la route ou prendre l’avion, il m’arrive de donner des permissions spéciales, par exemple, le droit de jouer plus longtemps aux jeux vidéo. On a aussi nos petits rituels. On aime bien acheter des bonbons pour la route! C’est bon de penser à télécharger des films ou d’en louer, sur une tablette ou un ordinateur.

 

À 11 ans, ma fille est plus autonome, mais quand elle était plus jeune, je préparais plusieurs possibilités de jeux ou passe-temps, que je sortais au moment opportun. C’est important de ne pas tout donner en même temps, histoire d’avoir des nouveautés et des surprises tout au long du trajet. Par exemple, quand un enfant est agité, on essaie qu’il se concentre sur autre chose que son sentiment d’impatience. Ça peut être une bonne idée de lui proposer un film – son préféré ou un film surprise.

 

Il y a bien sûr, aussi, les jeux classiques sur la route (comme «le premier qui voit une voiture rouge!»). Nous, on adore les quiz comme Les incollables, dont celui-ci avec la thématique «Le tour du monde». Il y a aussi tous les jeux de société en format «miniatures», qui s’apportent bien en voyage. Un bon vieux jeu de cartes et un jeu de «UNO», c’est super pour les trajets en train et pour s’occuper à destination. Il n’est pas nécessaire de dépenser une fortune en gadgets! Toutefois, j’aime bien glisser une ou deux petites surprises pour créer l’effet de nouveauté. Plusieurs parents vont faire un tour au magasin à 1$ avant de partir en road trip.

 

Pour le confort, il existe toute une panoplie de coussins à mettre autour du cou. Pour les tout-petits, on en trouve en forme d’animaux, par exemple. Ça devient de bons compagnons de route!

 

Évidemment, on apporte toujours des collations et des boissons (et des lingettes et du papier pour nettoyer les dégâts potentiels!). Là encore, ça peut être une bonne idée de faire de petites exceptions en permettant des choses qu’on on ne permet pas à la maison (attention par contre de ne pas créer de précédents qui risquent de devenir des exigences pour les prochaines escapades!)

 

Dormir à l’hôtel

 

Généralement, les enfants aiment autant aller à l’hôtel que leurs parents. Certains établissements ont aussi de bons atouts pour aider les parents à rendre l’expérience plus agréable. Pour ma fille, le top du top, c’est la piscine. Mais il y a beaucoup plus!

 

Au Québec, plusieurs hôtels proposent des activités autant à l’extérieur qu’à l’intérieur. L’été dernier, nous avons par exemple beaucoup aimé faire la visite de la petite ferme de l’Hôtel et spa Le Germain Charlevoix, à Baie-Saint-Paul. Les enfants peuvent entre autres nourrir les poules et voir les animaux de plus près.

 

À Montréal, le restaurant Rosélys du Fairmont Reine Élizabeth propose Le Thé des princesses, pour les 12 ans et moins (https://www.fairmont.com/queen-elizabeth-montreal/pdf/qeh-roselys-menu-tea-time/). D’ailleurs, les hôtels Fairmont misent beaucoup sur les activités familiales pendant les congés scolaires. Cet été, le Château Montebello, dans l’Outaouais, propose de nombreuses activités sur place quand on ajoute le «frais de villégiature» (27$ par chambre par nuit), mais aussi un forfait qui inclut une visite au Parc Omega, où l’on peut voir les animaux en se baladant en voiture. On trouve aussi pas mal d’acitivités au Manoir Richelieu, dans la région de Charlevoix : il y aura d’ailleurs une nouvelle activité cet été, le combat d’archer (tir à l’arc et jeux ludiques - https://combatsdarchers.com/enfant/) et le Bubble foot (25$ par adulte et 20$ par enfant), qui ressemble au football, mais on est dans une bulle (https://lebubblefootball.com/charlevoix/?region=charlevoix).

 

Pour les adeptes de la formule «tout compris», le Centre de villégiature Jouvence, dans les Cantons-de-l’est est une option intéressante puisqu’on n’a pas à se casser la tête, on sait qu’il y aura des activités proposées été comme hiver. Certaines sont pour enfants seulement et d’autres pour la famille.

 

C’est aussi l’esprit qu’on retrouve au Village Vacances Petit-Saguenay, un endroit que j’adore et dont je vous ai déjà parlé. On peut louer un chalet ou dormir sous la tente. La grande force est l’animation. On entraîne les enfants dans l’imaginaire. Dans la forêt, la mousse devient de la barbe de lutin, par exemple. Il y a une vraie magie! J’y suis allée à deux reprises avec ma fille à des âges différents et franchement, c’est idéal d’abord parce que le site est magnifique, mais aussi parce qu’on a des pauses, comme parent. On fait parfois des activités ensemble, mais aussi des activités séparés. 

 

Autre coup de cœur des dernières années : le Village Huttopia, à Sutton, où l’on peut dormir dans des tentes toutes équipées, dans des chalets ou dans une simple tente. On trouve aussi une piscine et des activités.

 

Du temps pour les parents

 

On pense beaucoup au bien-être des enfants quand on prépare une escapade, mais c’est important que les parents puissent aussi passer du bon temps et parfois, on a envie d’un repas tranquille en amoureux. Plusieurs hôtels offrent le service de gardiennage. C’est le cas, notamment, du Bonne Entente à Québec, qui a son «Fun club» : https://lebonneentente.com/lexperience-be/fun-club/

 

Le concept : le samedi soir, quand on mange au MC Lounge ou au NAPA grill, les enfants sont gardés gratuitement. Le service est maintenant aussi offerts pendant le brunch, le samedi et le dimanche (https://lebonneentente.com/lexperience-be/onzequinze/). Les clients de l’hôtel peuvent aussi aller s’amuser avec leurs enfants au Fun Club à n’importe quel moment de la journée. On y trouve des jeux vidéo, un cinéma maison, des casse-tête, des jeux de société, une aire de repos avec des lits... Bref, impossible de s’ennuyer!

 

Ailleurs dans le monde?

 

Les Club Med qui accueillent les familles sont reconnus pour leurs mini-clubs, mais l’un des villages se distingue particulièrement : celui de Punta Cana, où un partenariat avec le Cirque du Soleil permet aux enfants de s’initier aux arts du cirque, comme le trapèze (https://www.clubmed.ca/l/creactive-cirque-du-soleil?locale=fr-CA).

Pour les expériences haut de gamme, les hôtels Paradisus avec une section dédiée aux familles, comme celui de Playa del Carmen, proposent des activités conçues pour cette clientèle, et plusieurs détails chouettes comme un minibar, un peignoir et des chaussous pour les enfants, des menus d’aromathérapie pour les enfants, la possibilité d’avoir une PS2TM, XBox 360TM ou WiiTM dans la chambre... En plus de services personnalisés. Info : https://www.melia.com/fr/hotels/mexique/playa-del-carmen/family-concierge-at-paradisus-la-esmeralda/index.html