/24m/outings
Navigation

Festival Go Vélo Montréal: Émile Bilodeau, énergique sur scène et à vélo

Festival Go Vélo Montréal: Émile Bilodeau, énergique sur scène et à vélo
PHOTO DE MARTIN ALARIE / AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

«Y a trop d’autos su’ nos autoroutes», chante l’auteur-compositeur-interprète Émile Bilodeau sur son titre «Crise existentielle». À sa manière, le porte-parole du Festival Go Vélo, qui durera toute la semaine, tente de faire partie de la solution en se déplaçant à vélo.

«La dernière année a été super folle», s’exclame celui qui remportait en octobre dernier le prix de «Révélation de l’année» lors du Gala de l’ADISQ.

Entre ses spectacles donnés aux quatre coins du Québec, sa semaine de concerts en France et en Belgique et une résidence de création à Calgary, Émile Bilodeau n’a pas hésité lorsque le Festival Go vélo Montréal l’a approché pour faire de lui son porte-parole.

«Ça n’a pas été compliqué pour [le Festival] de dire ‘’Émile serait un bon porte-parole’’ parce que j’ai beaucoup cette image-là de gars qui se donne à 100 % dans toutes les sphères de ma vie, autant sur scène que quand j’écris mes chansons», mentionne-t-il.

Il lancera en chanson le traditionnel Tour de l’Île qui a lieu dimanche prochain.

Nouvelle passion

Le musicien de 21 ans a récemment troqué sa bécane pour un vélo tout neuf. S’il appréciait depuis longtemps ce moyen de transport, il s’est récemment découvert une passion pour le vélo comme mode d’entrainement et de loisir.

«J’ai un soundman de 49 ans qui s’appelle Steve Lemay, et il m’a parlé du fait que le vélo, ça avait sauvé sa vie», raconte-t-il. C’est la remise en forme de M. Lemay qui l’a motivé. «Depuis un mois, on monte le mont Royal ensemble et c’est vraiment un moyen de passer du temps avec des gens qu’on aime. C’est le fun dépenser de l’énergie ensemble.»

Lors de leurs sorties, ils parcourent en moyenne une quarantaine de kilomètres. L’artiste admet avoir un penchant pour l’adrénaline que lui procurent les descentes rapides à vélo. «Il y a cette faculté de pouvoir oublier nos tracas quand tu te concentres pour ne pas te péter la gueule en redescendant le mont Royal. »

Tour de l’Île

Émile Bilodeau se dit chanceux de pouvoir lancer le Tour de l’Île en chanson, un événement familial qui promet d’être «très festif». L’an dernier, Vincent Vallières, alors porte-parole, s’était produit devant une foule de 25 000 cyclistes.

Le spectacle de lancement sera l’occasion pour les uns d’entendre Émile Bilodeau pour une première fois et pour les autres de chanter en chœur les succès de son premier album Rites de passage comme «J’en ai plein mon cass» et «Tu me dirais tu». Ils pourront aussi découvrir certains titres qui paraitront sur son prochain album.

L’album, attendu pour l’automne 2019, fera le bonheur de ses fans, qui y retrouveront avec plaisir encore plus de «cette étampe de la folie musicale qui [l]’habite». La musicalité sera améliorée et certaines chansons mettront en vedette ses aptitudes au piano.

En attendant, l’énergie qu’on lui connaît sera mise à l’épreuve dimanche. Après une performance musicale d’une heure et demie, il enfourchera son vélo et pédalera sur 30 kilomètres avec les participants du Tour de l’Île.

«J’ai hâte de voir si le dernier mois [d’entrainement] va porter fruit», dit-il.

À vos vélos!

Tour de l’Île de Montréal, dimanche le 3 juin: Le classique Tour de l’Île se veut une grande fête urbaine du vélo où se regroupent des milliers de cyclistes dans les rues de Montréal. Différents circuits sont proposés pour que les cyclistes de tous âges et tous niveaux d’expérience puissent participer. Le départ sera lancé en chanson par l’auteur-compositeur-interprète Émile Bilodeau. Le tarif varie selon l’âge et le parcours choisi.

Tour la nuit à Montréal, vendredi le 1er juin: Rendez-vous aux allures carnavalesques, le Tour la nuit invite les participants à effectuer un parcours de 23 kilomètres, en partance du parc Jeanne-Mance à compter de 20 h 15. Des cyclistes de tous âges formeront un ruban lumineux sur des kilomètres. Enfants de 12 ans et moins : gratuit / Adolescents de 13 à 17 ans : 10 $ / Adultes : 28 $

À vélo au boulot, toute la semaine (dont mercredi le 30 mai): Jusqu’à vendredi, les Montréalais sont invités à troquer leur voiture pour le vélo pour se rendre au boulot. Une journée vélo-boulot aura lieu ce mercredi entre 11 h et 15 h au square Victoria. Sur place, des représentants de Vélo Québec et de la Société de l’assurance automobile du Québec pourront répondre aux questions des novices concernant, entre autres, les consignes de sécurité et les itinéraires à emprunter. Un service de burinage de vélo sera également offert par le SPVM.

Conférence de l’activiste de la cause vélo Chris Kenyon, jeudi le 31 mai: Chris Kenyon, membre du conseil d’administration du London Cycling Campaign, donnera une conférence à la Maison du développement durable ce jeudi à 18 h. Il racontera comment il a lancé une campagne de mobilisation réussie auprès de hauts dirigeants d’entreprise pour appuyer le développement d’un réseau de pistes cyclables protégées au cœur de Londres. Il discutera ensuite de la façon dont une telle campagne pourrait être envisagée à Montréal.