/finance
Navigation

Rio Tinto-IOC: le conflit de travail au Labrador est terminé

Rio Tinto
Photo d'archives AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le conflit de travail chez Rio Tinto-IOC au Labrador est terminé. Les 1300 travailleurs de la mine, en grève depuis deux mois, ont accepté lundi une entente de principe survenu au cours des derniers jours dans une proportion de 79 %.

Des gains sur les assurances et le régime de retraite auraient permis de faire débloquer les négociations.

Même si la grève n’avait pas été déclenchée à Sept-Îles, ce conflit a entraîné un ralentissement des activités ferroviaires et portuaires.

Une centaine des 300 travailleurs de Sept-Îles ont été mis à pied temporairement le 14 mai. Ces derniers se prononceront sur l’entente de principe mardi lors de deux assemblées.

Dans un communiqué émis lundi soir, le président et chef de la direction d’IOC, Clayton Walker s’est dit heureux des résultats du vote. Un plan de retour au travail est actuellement en préparation.

Le coordonnateur du Syndicat des Métallos sur la Côte-Nord, Nicolas Lapierre, s’est aussi réjoui de l’acceptation de l’entente. Une première entente de principe avait été rejetée à la mi-avril malgré la recommandation du syndicat.

«Suite au retour à la table de négociation, des discussions qu’on avait avec l’employeur, c’était satisfaisant. On sentait qu’on s’approchait d’un règlement. Des fois, le temps fait son œuvre», a souligné Nicolas Lapierre qui s’attend à un retour au travail rapide des travailleurs.