/finance/business
Navigation

Rio Tinto-IOC: le conflit de travail tire à sa fin

Rio Tinto
Photo d'archives AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le conflit de travail à la minière RioTinto-IOC pourrait se terminer très bientôt, alors qu’une entente de principe est survenue entre les parties syndicales et patronales.

Les 1500 travailleurs du Labrador, en grève depuis deux mois se prononceront au cours de la journée sur cette entente qui leur a été présentée samedi. De leur côté, les 300 travailleurs de Sept-Îles voteront mardi lors de deux assemblées prévues à 13 h 30 et 19 h 30. Aussi, des scrutateurs du syndicat des Métallos iront dans des campements situés le long du chemin de fer, lundi, afin de faire voter les travailleurs qui s’y trouvent.

C’est la deuxième fois, dans le cadre des négociations actuelles, que le Syndicat des Métallos conclut une entente de principe avec RioTinto-IOC.

La première a été rejetée malgré la recommandation favorable du syndicat.

«Clairement, il y a eu du changement sur l’entente de principe. Donc, ça nous permet de croire que cette entente sera entérinée par les membres. On verra la décision des membres mais on est confiants», a précisé le coordonnateur du Syndicat des Métallos sur la Côte-Nord, Nicolas Lapierre.

Le résultat du vote des 1500 travailleurs du Labrador sera connu en fin de journée, lundi. Il sera déterminant puisqu’ils sont majoritaires et que, traditionnellement, les travailleurs de Sept-Îles restent solidaires des décisions prises par leur collègues du Nord.

La grève des travailleurs du Labrador a été déclenchée le 26 mars après le rejet d'une offre patronale.

Trois semaines plus tard, le 17 avril, ces mêmes travailleurs votaient à 76 % contre une entente de principe intervenue entre les parties et recommandée par le syndicat. Puis, deux jours après, les travailleurs de Sept-Îles rejetaient aussi l’entente de principe en appui à leurs collègues du Nord.