/world/usa
Navigation

Six ans de prison pour du sexe oral sur son bébé de 5 mois

Six ans de prison pour du sexe oral sur son bébé de 5 mois
Muskegon County Jail

Coup d'oeil sur cet article

Une jeune mère qui a admis avoir agressé sexuellement son enfant, et partagé les images de l’agression, passera au moins les 6 prochaines années dernières les barreaux.

Jazmine Pacyga, 20 ans, a écopé, la semaine dernière, d’une peine de 6 à 25 ans de prison et elle sera inscrite au registre des délinquants sexuels.

Pacyga avait reconnu avoir pratiqué du sexe oral sur son bébé dans le but de lui donner une érection. La jeune mère avait aussi avoué avoir caressé son bambin de 5 mois.

Jazmine Pacyga avait été reconnue coupable par un jury en avril dernier, dans le comté de Muskegon, au Michigan, d’avoir produit du matériel pornographique. Par contre, elle avait été acquittée des accusations de conduite sexuelle criminelle au premier degré, car Pacyga avait assuré «ne pas avoir pénétré l’enfant».

L’accusée s’était filmée en train d’exécuter les actes odieux afin de les envoyer à un homme, Nathan Osborne, 32 ans.

Osborne a écopé d’une peine de 37 ans de prison pour avoir forcé Pacyga à agresser son enfant, en plus d’avoir diffusé les images de cette agression sexuelle ainsi que celle d’une autre femme.

Les faits se sont produits le 5 février 2017 alors que la jeune mère n’était âgée que de 19 ans. L’enquête a débuté lorsqu’Osborne a envoyé une capture d’écran de la vidéo à son ami, qui l’a ensuite dénoncé à la police.

Le juge Timothy Hicks a qualifié ce crime de «méprisable», selon MLive.com. La coopération de Pacyga dans l’enquête sur Osborne a toutefois été prise en considération pour la peine de l’accusée.

«La prison est un endroit où personne ne voudrait être, mais vous avez du travail à faire», a dit le juge Hicks.

«Vous êtes ici aujourd'hui avec une 10e année et quelques dépendances. La prison va vous permettre de travailler sur vous-même. Quand vous sortirez, vous serez toujours une femme assez jeune», a ajouté le juge.

L’accusée a déjà passé 15 mois derrière les barreaux en attendant son procès. «Au cours de cette année, j'ai beaucoup grandi», a déclaré l’accusée.

«Je n'ai jamais réalisé que ce que j'ai fait était une erreur terrible et je voudrais pouvoir l’effacer. Je veux transformer ma vie et être une meilleure personne, mais je ne pense pas que la prison me donnera cette opportunité», a conclu Jazmine Pacyga.