/weekend
Navigation

Cinq bonnes raisons de regarder le Gala Québec Cinéma

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir connu une bonne année au box-office grâce aux performances de comédies populaires comme De père en flic 2, Bon Cop, Bad Cop 2 et Le trip à trois, le milieu du cinéma québécois se réunira demain soir pour célébrer la 20e édition du Gala Québec Cinéma (anciennement la Soirée des Jutra). Même si la plupart des films nommés ont peu été vus par le grand public, il existe plusieurs bonnes raisons de suivre le gala au petit écran. En voici cinq.

Pour revoir le duo d’animatrices

Édith Cochrane et Guylaine Tremblay
Photo d'archives, Agence QMI
Édith Cochrane et Guylaine Tremblay

Après plusieurs essais et erreurs au cours des années précédentes, les organisateurs du Gala Québec Cinéma ont eu la main heureuse l’an passé en confiant l’animation de la cérémonie aux comédiennes Guylaine Tremblay et Édith Cochrane. Le sympathique tandem a bien relevé le défi l’an passé en injectant une bonne dose de folie et d’autodérision à la soirée, réussissant ainsi à concocter un gala festif et rassembleur. Les voilà donc de retour à la barre du gala dans un contexte où elles ne devraient pas manquer de sujets à aborder, avec les récents débats (de la parité au mouvement #MoiAussi) qui ont été au cœur des discussions dans le milieu du cinéma au cours des derniers mois.

Pour voir l’hommage à André Forcier

André Forcier
Photo d'archives, Agence QMI
André Forcier

Après la productrice Lyse Lafontaine l’an passé, c’est le cinéaste André Forcier qui aura cette année l’honneur de recevoir le prix Iris hommage, dimanche soir. Auteur de plusieurs œuvres marquantes du cinéma québécois, dont L’eau chaude, l’eau frette (1976), Au clair de la lune (1983), Une histoire inventée (1990) et La Comtesse de Bâton Rouge (1998), le réalisateur de 70 ans qu’on surnomme affectueusement « l’enfant terrible du cinéma québécois » s’est toujours distingué par son humour noir et ses univers fantaisistes et poétiques. Un hommage bien mérité.

Pour assister au (possible) triomphe d’un film de zombies

Marc-André Grondin
Photo courtoisie
Marc-André Grondin

Les films de zombies sont déjà très rares dans notre cinématographie. Avouez que ce serait rafraîchissant d’en voir un triompher au Gala Québec­­­ Cinéma demain soir. Ce scénario est loin d’être impossible quand on sait que le thriller Les affamés du cinéaste Robin Aubert figure parmi les favoris avec des nominations dans les catégories de meilleur film et meilleure réalisation. Les affamés­­­ a déjà pris de l’avance mardi­­­ soir en remportant cinq prix au Gala Artisans Québec Cinéma,

Parce que c’est le dernier gala de la saison

Photo Normand Robert

La saison des remises de prix au cinéma a débuté en janvier avec les Golden Globes et s’est poursuivi pendant tout l’hiver avec les Oscars, les BAFTA, les César et les Écrans canadiens. On peut trouver que le Gala Québec Cinéma arrive bien tard après les autres cérémonies du même genre, mais il a tout de même le mérite de clôturer la saison des remises de prix en cinéma.

Pour faire des découvertes

Boost
Photo courtoisie
Boost

Plusieurs personnes – y compris les journalistes qui couvrent le cinéma – ont fait le saut en découvrant la liste des nominations de l’édition 2018 du Gala Québec Cinéma. C’est que certains des films nommés – dont Boost et We’re Still Together – sont totalement passés inaperçus lors de leurs sorties en salle. En fait, à part Les affamés et Les rois mongols, la plupart des longs métrages finalistes pour le prix Iris du meilleur film ont peu été vus par le grand public. Voilà donc une belle occasion de faire des découvertes.


 Le Gala Québec Cinéma est présenté demain (dimanche) à 20 h sur les ondes d’ICI Radio-Canada Télé en direct du Studio 42 de Radio-Canada.

 

Nos choix et nos prédictions

 


Choix ★

Prédiction X


Meilleur film :

Les rois mongols
Photo courtoisie
Les rois mongols

Les Affamés 

Boost

Chien de garde

La petite fille qui aimait trop les allumettes

Le problème d’infiltration

Les rois mongols X

Tuktuq


Meilleure réalisation :

Les Affamés
Photo courtoisie
Les Affamés

Robin Aubert - Les Affamés ★ X

Darren Curtis - Boost

Sophie Dupuis - Chien de garde

Robert Morin - Le problème d’infiltration

Luc Picard - Les rois mongols


Meilleur scénario :

Nicole Bélanger - Les rois mongols ★ X

Darren Curtis - Boost

Sophie Dupuis - Chien de garde

Robert Morin - Le problème d’infiltration

Gabriel Sabourin - C’est le cœur qui meurt en dernier


Meilleure actrice :

C’est le cœur qui meurt en dernier
Photo courtoisie, Les films Séville
C’est le cœur qui meurt en dernier

Charlotte Aubin - Isla Blanca

Mélissa Désormeaux-Poulin - Le trip à trois

Denise Filiatrault - C’est le cœur qui meurt en dernier ★ X

Maude Guérin - Chien de garde

Élise Guilbault - Pour vivre ici


Meilleur acteur :

Christian Bégin - Le problème d’infiltration ★ X

Jesse Camacho - We’re Still Together

Patrick Huard - Bon Cop, Bad Cop

Joey Klein - We’re Still Together

Jean-Simon Leduc - Chien de garde


Meilleure actrice de soutien :

Isabelle Blais - Tadoussac

Sandra Dumaresq - Le problème d’infiltration

Micheline Lanctôt - Les Affamés

Brigitte Poupart - Les Affamés ★ X

Karine Vanasse - Et au pire, on se mariera


Meilleur acteur de soutien :

Jahmil French - Boost

Robert Morin - Tuktuq

Emmanuel Schwartz - Hochelaga, terre des âmes X

Guy Thauvette - Le problème d’infiltration 

Anthony Therrien - Charlotte a du fun


Révélation de l’année :

Chien de garde
Photo courtoisie
Chien de garde

Romane Denis - Charlotte a du fun

Marine Johnson - La petite fille qui aimait trop les allumettes X

Théodore Pellerin - Chien de garde 

Rose-Marie Perreault - Les faux tatouages

Nabil Rajo - Boost


Prix du public :

Ballerina

Bon Cop, Bad Cop 2 

De père en flic 2 X

Junior Majeur

Le trip à trois