/sports/racing
Navigation

Gilles 40 ans plus tard

La victoire du « Petit Prince » a créé l’euphorie le 8 octobre 1978

Gilles 40 ans plus tard
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

On aurait dit un véritable conte de fées. La victoire de Gilles Villeneuve, le 8 octobre 1978 au volant de sa Ferrari, est encore gravée dans la mémoire de tous ceux qui ont eu le privilège de vivre sur place ce moment d’extase.

Quarante ans plus tard, le Grand Prix du Canada entend souligner l’exploit de celui qu’on appelait affectueusement le « Petit Prince ».

C’est par sa victoire mémorable que l’aventure de la F1 a commencé à Montréal.

Malgré son caractère fougueux et ses prouesses hors normes sur la piste, Villeneuve a toujours obtenu, pendant sa trop courte carrière, le respect, voire l’admiration de ses adversaires les plus coriaces sur les circuits de course.

Parmi les grands

Qu’ils s’appellent René Arnoux, dont le duel époustouflant en 1979 demeure, encore aujourd’hui, l’un des épisodes les plus marquants de l’histoire de la F1, Jacques Laffite, Patrick Tambay ou Mario Andretti, ils sont unanimes pour dire que le petit gars de Berthierville aura été l’un des pilotes les plus spectaculaires de sa génération, les plus adulés aussi.

Même s’il n’a jamais remporté un titre en F1, ce qu’il aurait probablement réussi en 1982 avant de perdre la vie de façon tragique en Belgique, plusieurs le considèrent comme l’un des grands pilotes de tous les temps malgré seulement six victoires en 67 départs.

Gilles Villeneuve est le seul pilote canadien de l’histoire à avoir remporté son Grand Prix national depuis que le pays a été officiellement intégré au Championnat du monde de F1 en 1967.

Au volant d’une Williams, son fils Jacques a terminé deuxième (derrière son coéquipier Damon Hill) à son année recrue en 1996, mais ce fut la seule fois où il a accédé au podium devant les siens et sur le circuit qui porte le nom de son père.

Une bataille à trois

Fait rare, elles sont trois écuries cette année à avoir remporté, en vertu de deux victoires chacune, les six premières étapes du Championnat du monde de F1 en 2018, que se sont partagées Lewis Hamilton (Mercedes), Sebastian Vettel (Ferrari) et Daniel Ricciardo (Red Bull).

Est-ce la preuve que, contrairement aux années précédentes, la domination de Mercedes est sérieusement menacée cette année ?

Malgré une avance de 14 points qu’il détient en se présentant à Montréal, Lewis Hamilton ne tient évidemment rien pour acquis.

« C’est une bataille à trois, a reconnu le Britannique après le Grand Prix de Monaco. Pour l’instant, je pense que Ferrari est l’équipe la plus forte. Sa voiture a été compétitive sur tous les circuits depuis le début de la saison.

« Si je suis en tête du championnat, c’est que nous avons tiré profit de certaines malchances de sa part, a-t-il poursuivi. Quant à elle, l’écurie Red Bull a su évoluer dans la bonne direction et je m’attends encore à des améliorations au cours des prochaines courses. »

La passe de sept ?

Lewis Hamilton doit néanmoins faire figure de favori, lui qui tentera de remporter l’épreuve montréalaise pour une quatrième année d’affilée.

Une victoire lui permettrait aussi d’égaler le record de sept gains au circuit Gilles-Villeneuve détenu par Michael Schumacher.


Le promoteur du Grand Prix du Canada, Francois Dumontier, a convoqué les médias pour ce matin au Casino afin d’annoncer, selon toute vraisemblance, que Jacques Villeneuve effectuera un tour de piste symbolique dimanche, quelques heures avant le départ de la course, au volant de la Ferrari 312T3 qui a procuré la victoire à son père il y a 40 ans à Montréal. La veuve de Gilles, Joann, sera présente à la conférence de presse.

Le palmarès des victoires à Montréal

Michael Schumacher (GER) | 7 (1994,1997, 1998, 2000, 2002 à 2004)

Lewis Hamilton (GBR) | 6 (2007, 2010, 2012, 2015 à 2017)

Nelson Piquet (BRA) | 3 (1982, 1984 et 1991)

Alan Jones (AUS) | 2 (1979 et 1980)

Ayrton Senna (BRA) | 2 (1988 et 1990)

Gilles Villeneuve (CAN) | 1 (1978)

Jacques Laffite (FRA) | 1 (1981)

René Arnoux (FRA) | 1 (1983)

Michele Alboreto (ITA) | 1 (1985)

Nigel Mansell (GBR) | 1 (1986)

Thierry Boutsen (BEL) | 1 (1989)

Gerhard Berger (AUT) | 1 (1992)

Alain Prost (FRA) | 1 (1993)

Jean Alesi (FRA) | 1 (1995)

Damon Hill (GBR) | 1 (1996)

Mika Häkkinen (FIN) | 1 (1999)

Ralf Schumacher (GER) | 1 (2001)

Kimi Räikkönen (FIN) | 1 (2005)

Fernando Alonso (ESP) | 1 (2006)

Robert Kubica (POL) | 1 (2008)

Jenson Button (GBR) | 1 (2011)

Sebastian Vettel (GER) | 1 (2013)

Daniel Ricciardo (AUS) | 1 (2014)

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.