/travel/destinations
Navigation

6 bonnes raisons de visiter San Antonio, au Texas

La ville de San Antonio.
Photo Fotolia La ville de San Antonio.

Coup d'oeil sur cet article

SAN ANTONIO, Texas | C’est cette année que la ville de San Antonio fête ses 300 ans d’histoire. Pour célébrer, la ville texane à l’architecture et aux traditions mi-texanes, mi-coloniales s’est faite aussi belle que vibrante. Historique, culturelle et artistique, elle parvient à démontrer à elle seule que les grandes villes texanes ne sont pas que cowboys et rodéos. Voici six choses qu’il ne faut pas manquer.

Faire une balade le long de la River Walk

La River Walk.
Photo Fotolia
La River Walk.

Longeant la rivière San Antonio, la mythique River Walk est le lieu de toutes les rencontres et des petits plaisirs quotidiens en plein air à San Antonio. Les Texans comme les visiteurs empruntent cette jolie promenade d’une trentaine de kilomètres au bord de l’eau pour se balader à pied, à la course ou encore à vélo. Dans le centre-ville historique, elle se fait animée avec ses arrêts terrasses, restaurants, cafés et boutiques, alors qu’à la sortie de la ville, elle offre des paysages verdoyants en pleine nature. Quant aux bateaux-taxis, ils permettent aussi bien de se déplacer d’une attraction à une autre qu’à en apprendre un peu plus sur la ville et son histoire. Soupers­­­ croisières aussi possibles.

Replonger dans l’histoire de l’Alamo

Le site de la bataille d’Alamo.
Photo Fotolia
Le site de la bataille d’Alamo.

Le seul site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO du Texas renvoie à l’histoire de la célèbre bataille d’Alamo. On visite son parc national (le San Antonio Missions National Historical Park), son musée ainsi que ses quatre églises où, en 1836, 189 héros texans ont affronté et remporté la bataille contre la grande armée mexicaine du général Santa Ana. Plus qu’un lieu historique, l’endroit charme par sa quiétude, ses espaces verts, ses magnifiques arbres sous lesquels s’asseoir un moment et son architecture coloniale espagnole immaculée sur fond de ciel plus que bleu.

Être ébloui par le spectacle The Saga

Lorsque le chaud soleil du Texas tombe et que vient le soir, c’est de tout plein d’images mouvantes que la façade de la cathédrale San Fernando se voit recouverte; le temps d’un incroyable spectacle artistique son et lumière. Pendant une trentaine de minutes, le joyau dressé au cœur de la « plaza » historique propose ainsi un saut dans le temps composé d’images vidéo formant une suite de propositions et de réflexions artistiques à couper le souffle.

Humer et... manger aux jardins botaniques

Le Jardin botanique de San Antonio.
Photo courtoisie
Le Jardin botanique de San Antonio.

On va se balader à travers les 33 acres des jardins botaniques de San Antonio pour plusieurs raisons. Pour humer le parfum des plantes et des fleurs qui s’y trouvent par centaines, pour prendre part à des promenades thématiques (fleurs, oiseaux, randonnées texanes...), pour s’amuser en famille au jardin Family Adventure, pour apprendre à cuisiner avec des aliments frais au jardin culinaire ou encore pour participer à des événements ponctuels tels que le festif Brews and Blooms (bières artisanales, bouffe, musique).

(https://www.sabot.org)

Célébrer dans les musées

Le musée d’art de San Antonio a sa façon bien à lui de célébrer l’anniversaire et les racines espagnoles de sa ville bien-aimée : en présentant la superbe exposition Espagne : 500 ans de peinture espagnole des musées de Madrid. Un événement mettant en vedette une quarantaine d’œuvres de Picasso, Goya, Velazquez, Sorolla et autres grands artistes espagnols. De nombreuses pièces venant de divers grands musées espagnols n’ayant d’ailleurs jamais été exposées aux États-Unis. Du 22 juin au 16 septembre 2018. Quant au musée The Witte, c’est son exposition Confluence et culture : 300 ans d’histoire de San Antonio qui mettra le cœur à la fête du 3 mars 2018 au 2 janvier 2019.

(https://www.samuseum.org et https://www.wittemuseum.org)

Fréquenter les Texans branchés dans les quartiers Southtown et Dignowity

La ville de San Antonio.
Photo Agence QMI, Sarah-Émilie Nault

Parce qu’il n’y a certainement pas que des cowboys au Texas, on se rend dans les quartiers branchés Southtown et Dignowity pour expérimenter la vraie vie de quartier. Les hispters et les artistes locaux s’y retrouvent pour faire du yoga, boire un café de la troisième vague et faire du vélo dans les rues résidentielles où les maisons historiques côtoient les résidences à l’architecture contemporaine. On n’oublie certainement pas de s’arrêter manger un burger, de bruncher ou de vivre l’expérience d’un repas aux influences mexicaines, espagnoles, allemandes et françaises dans l’un des petits restaurants de quartier. Une bonne façon de célébrer la toute nouvelle nomination UNESCO de San Antonio à titre de « ville créative » de la gastronomie.


Pour planifier votre voyage à San Antonio : https://visitsanantonio.com