/news/politics
Navigation

L’ex-péquiste Gaétan Lelièvre quitte la vie politique en raison de la partisanerie à outrance

Gaétan Lelièvre a laissé couler une larme d’émotion à la fin du point de presse.
Photo Nelson Sergerie Gaétan Lelièvre a laissé couler une larme d’émotion à la fin du point de presse.

Coup d'oeil sur cet article

GASPÉ | La partisanerie à outrance amène le député indépendant de Gaspé, Gaétan Lelièvre, à tirer un trait sur la vie politique.

Élu pour la première fois 2012 à l’Assemblée nationale sous la bannière péquiste, l’élu estime avoir eu beaucoup de difficulté à composer avec les éternelles chicanes entre les partis politiques.

«Je ne suis vraiment pas capable de composer avec ça. C’est contre mes valeurs, mes principes. Je crois beaucoup plus à la concertation qu’à la confrontation stérile. Malheureusement, il y a beaucoup de ça.»

Prendre du recul

Dans un point de presse devant plusieurs militants péquistes mardi à Gaspé, M. Lelièvre affirme que sa décision de quitter la politique a été prise vendredi dernier.

«Je crois qu’en 2018, ma place n’était plus à Québec, dit l’ex-ministre délégué aux Régions sous le gouvernement Marois. Est-ce qu’elle sera là un jour? J’ai plus envie de revenir à la base et prendre un certain recul.»

Son avenir

Le député veut d’abord compléter son mandat avant de réfléchir plus sérieusement à son avenir.

«Je peux être utile ailleurs. Je vais continuer à défendre les régions. Je me paie le luxe de réfléchir à tout ça. Je veux travailler en développement régional», a-t-il dit.

À 55 ans, M. Lelièvre ne ferme pas la porte à un retour en politique active.

Dernière année difficile

Gaétan Lelièvre avait été chassé du caucus péquiste en mai 2017 à la suite des révélations du Journal voulant qu’il ait accepté des cadeaux de la firme Roche alors qu’il était directeur général de la Ville de Gaspé en 2008 et 2009.

Roche venait alors d’obtenir sans appel d’offres un contrat pour la réfection des infrastructures de Rivière-au-Renard et espérait se voir confier la rénovation de deux usines d’eau potable.

Grosse perte pour la Gaspésie

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, estime que le départ de Lelièvre est une grosse perte pour la Gaspésie.

«Gaétan en a fait beaucoup pour la Gaspésie peu importe la sphère, comme ministre ou comme député. Il a représenté la région de manière forte. C’est un gros morceau qui va manquer à la région.»