/misc
Navigation

Qui remplacera Martineau-Trudeau?

Coup d'oeil sur cet article

Le départ de Richard Martineau et de son co-animateur Jonathan Trudeau amène une situation intéressante à Radio X.

Radio X est peut-être la seule station qui cultive sa propre relève. Outre Martineau et Dominic Maurais dont les carrières médiatiques étaient bien établies au moment de se joindre à Radio X, presque tous les autres ont vraiment percé dans le monde de la radio en se développant à cette antenne après avoir passé, au mieux, un peu de temps en région.

C’est ce qui me fait croire que l’expérience Martineau-Trudeau, qui permettait d’avoir deux animateurs ayant accès à d’autres tribunes comme TVA, LCN et le Journal de Québec / Montréal permet de conclure que la popularité individuelle est moins importante que « la force de l’antenne » comme on dit dans le métier, soit la notoriété de la station.

Même le père du modèle Radio X, Jeff Fillion, l’a constaté alors que ses résultats, lors de son passage à Énergie, n’ont jamais été aussi bons que ceux qu’il obtient à Radio X.

Alors il y a fort à parier que le remplacement se fera « à l’interne », par des animateurs qui ont grandi dans la culture Radio X.

Là où cela se complique, c’est que l’on doit trouver quelqu’un d’assez bon pour assumer la responsabilité d’une émission dans un format « talk », ce qui est pas mal plus difficile qu’il n’y paraît, et que cela doit se faire sans déstabiliser des émissions dans lesquelles ces personnes évoluent actuellement.

Un indice ?

Si on te fait assez confiance pour remplacer l’animateur sur une base régulière, c’est que l’on pense que tu as tout ce qu’il faut. Voici, selon moi, 6 noms parmi lesquels le choix sera fait.

Vincent Cauchon

Photo courtoisie

Il remplace actuellement Denis Gravel dans l’émission du retour et réussit quelque chose que bien peu d’animateurs savent faire : conserver l’esprit d’une émission tout en y ajoutant sa propre personnalité. Quand on l’écoute, ça prend un certain temps avant de constater que Gravel est en vacances. Cauchon garde le cap, ne sent jamais l’obligation de « faire comme l’autre » et offre chaque jour un niveau de performance, d’originalité et une assurance qui font que l’on voit clairement qu’il pourrait très bien avoir son propre show. Tout le monde le sait à Radio X. Je pense que la seule question qui se pose vraiment est : Est-ce qu’il souhaite avoir sa propre émission et dans ce créneau horaire? Si la réponse est « oui » dans les deux cas, on pourra difficilement le lui refuser. En corollaire : voudra-t-on risquer l’équilibre du retour à la maison, l’émission numéro 1 à Québec dans ce créneau ?

Jean-Christophe Ouellet a.k.a « Jean-Clôde »

Le co-animateur de Dominic Maurais a certainement tout ce qu’il faut pour piloter une émission. Lorsqu’il remplace Maurais, il est, lui aussi, très capable de respecter les « points cardinaux » de l’émission de façon à ce que les auditeurs ne soient pas perdus, tout en y injectant sa personnalité. Ses opinions sont moins tranchées que celles de Maurais ou Fillion. Cela pourrait alléger un peu l’ambiance entre les deux émissions. Un des avantages est qu’il pourrait demeurer un certain temps lié à l’émission du matin en ajoutant l’émission de milieu d’avant-midi. Ce n’est pas souhaitable, mais pas impossible non plus.

Yannick Marceau

Photo courtoisie

Marceau anime avec succès les soirées de Radio X et il est devenu un spécialiste des longues entrevues de type « human interest ». Si ce genre d’émission était envisagé pour trancher entre les émissions du matin et du midi, connectées sur l’actualité, il deviendrait le seul choix logique. Il a aussi relevé les matins de weekend lors de son passage dans ce créneau, démontrant ainsi qu’il est parfaitement capable de générer lui-même de l’auditoire.

D’autres alternatives ?

Yannick Tremblay

C’est un animateur universellement aimé et qui pourrait, lui aussi, reluquer l’émission du milieu d’avant-midi. Son principal problème est, paradoxalement, son succès à l’émission « Les Légendes du Rock » qui domine la fin de semaine. Je ne connais pas un directeur des programmes qui effectuerait ce changement alors que l’émission va si bien.

Alexandre Leblond

Il est depuis quelques mois l’animateur de l’émission du matin le weekend et même si les résultats ne sont pas encore à la hauteur du reste de la programmation, tout le monde à Radio X sait que personne ne travaillera plus fort que lui pour que l’émission soit performante. Il sera intéressant de voir si ceux qui ont percé à Radio X lorsqu’ils avaient 20 ans seront prêts à donner la même chance à la relève, maintenant qu’ils en ont 40.

Le négligé non négligeable !

Photo courtoisie

Dan Gravel (aucune parenté avec Denis) est un collaborateur de l’émission du matin mais qui a exactement le profil pour animer dans ce créneau. Il a l’âge du public que Radio X souhaite rejoindre, il a le bagage radiophonique (animateur et directeur des programmes) et personnel (il a quitté la radio pendant quelques années pour travailler dans un autre domaine) pour animer cette émission. Il a le même problème que Jean-Christophe Ouellet : peut-on déstabiliser l’émission du matin pour solidifier l’émission suivante ?

Radio X, c’est une véritable culture. Les probabilités que l’on aille chercher un « agent libre » sont plutôt minces. Même si la direction peut embaucher qui bon lui semble, il y a fort à parier que les pressions internes soient fortes pour que l’on confie la tâche à quelqu’un qui a fait ses classes et grandi au sein de la station.