/finance/business
Navigation

Une application pour suivre le trajet des écoliers en direct

L'outil mTransport lancé aujourd’hui vise à rassurer à la fois parents, chauffeurs et écoles

Coup d'oeil sur cet article

Des parents québécois pourront suivre leurs enfants sur le chemin de l’école en temps réel grâce à une nouvelle application développée par une entreprise techno de chez nous.

«C’est une création entièrement québécoise qui pourrait très bien être exportée ailleurs et être utilisée n’importe où dans d’autres marchés», explique au Journal Frédéric Laurendeau, président fondateur de la PME techno mPhase, qui compte une dizaine d’employés et est basée à Montréal.

En gros, l’application permet au chauffeur d’autobus de signaler en un clic, sur son téléphone ou sa tablette, les enfants qui montent dans son véhicule ou en descendent. Le conducteur peut aussi consulter leur nom et leur photo.

Résultat, du chauffeur au parent, en passant par la commission scolaire, tous sont tenus au courant des allées et venues des élèves, de façon fiable, un gros plus qui procure un plus grand sentiment de sécurité, estime Frédéric Laurendeau.

La solution mTransport comprend une application pour les chauffeurs, une autre pour les parents et un portail web pour les opérateurs des commissions scolaires.

«Tranquillité d'esprit»

L’application mTransport, lancée aujourd’hui, est d'ailleurs déjà utilisée dans plus de 45 autobus de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB), grâce à la collaboration de Vidéotron, qui a fourni les tablettes et la connexion.

«La sécurité est un enjeu primordial et cette innovation procure la tranquillité d’esprit aux parents», a déclaré par communiqué la présidente de la CSMB Diane Lamarche-Venne.

Pour le numéro 1 de l’application, Frédéric Laurendeau, le lancement officiel de l'application, après quatre ans de travail de développement, n'est qu'un début.

«La Commission scolaire de Montréal [CSDM] a récemment choisi notre solution et a commencé à l’implanter il y a quelques semaines», conclut l’homme, persuadé de pouvoir séduire le monde au fil du temps avec sa solution techno.