/news/politics
Navigation

Bloc Québécois: Martine Ouellet quitte officiellement ses fonctions ce lundi

Bloc Québécois: Martine Ouellet quitte officiellement ses fonctions ce lundi
PHOTO AGENCE QMI, TOMA ICZKOVITS

Coup d'oeil sur cet article

La chef du Bloc québécois, Martine Ouellet, doit quitter ses fonctions ce lundi, tel qu’elle l’a annoncé lundi dernier après n’avoir obtenu que 32 % d’appui parmi les membres du parti.

Vendredi, Mme Ouellet a participé à sa dernière réunion du Bureau national du Bloc. Dans un communiqué, dimanche, le parti a souligné que «tous les membres du Bureau national et les cinq députés de la formation participant à la réunion lui ont rendu un vibrant hommage et des remerciements unanimes pour sa vision et ses réalisations multiples accomplies à travers la période difficile que le Bloc a traversée».

Les députés Michel Boudrias et Simon Marcil, qui avaient quitté le Bloc avec cinq autres démissionnaires plus tôt cette année et qui avaient annoncé leur retour après l’annonce de la démission de Martine Ouellet, étaient donc présents à la réunion du Bureau national, vendredi. Le président du Bureau national, Gilbert Paquette, a indiqué, dimanche, que «le climat était clairement à la réconciliation», vendredi soir.

«Tous ont convenu de travailler ensemble à la relance du parti à partir de maintenant, dans un esprit constructif», a notamment mentionné M. Paquette, qui a rappelé que le Bureau national était «majoritairement favorable aux idées de Mme Ouellet».

Dimanche, Gilbert Paquette a également fait remarquer que «si Mme Ouellet a perdu son vote de confiance, l’immense majorité des membres du parti ont appuyé l’orientation qu’elle a donnée au Bloc, soit un parti proactif pour l’indépendance sur toutes les tribunes et à toutes les occasions, notamment à travers la défense les intérêts du Québec à Ottawa sur les questions d’actualité qui touchent la population du Québec».

Le Bureau national du Bloc québécois demande d’ailleurs à l’ensemble des instances du parti de «respecter ce choix de l’ensemble des membres».

Le retour d’autres députés démissionnaires est en outre souhaité par le Bureau national «s’ils acceptent le verdict démocratique des membres et conviennent d’apporter leur contribution au programme politique du Bloc Québécois sur la base de la proposition principale adoptée à l’unanimité par le Conseil général du 29 avril dernier».

Cette proposition principale, intitulée «Pour faire du Québec une République», doit être entérinée comme programme électoral au Congrès national du Bloc en 2019.