/news/currentevents
Navigation

Accro aux boissons énergisantes alcoolisées, il frôle la mort

Accro aux boissons énergisantes alcoolisées, il frôle la mort
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU – Un jeune homme de Gatineau, en Outaouais, qui était dépendant aux boissons énergisantes alcoolisées a frôlé la mort au cours des derniers mois en raison d’une cirrhose du foie.

Samuel Blais-Gauthier, 32 ans, a bu pendant deux ans de deux à quatre canettes par jour de ces boissons vendues sur les tablettes des dépanneurs.

«Je carburais à ça. [...] C’est accessible, ce n’est pas cher, c’est sucré... Ça donne un "boost" d’énergie rapidement», a expliqué l’homme.

La réalité l’a toutefois rattrapé lorsque les médecins lui ont appris qu’il souffrait d’une cirrhose du foie et que, sans une greffe, il n’avait que 25 % de chance de survivre.

«Je me voyais dépérir de jour en jour. Je n’étais pratiquement plus capable de me lever», s'est rappelé Samuel Blais-Gauthier.

L’homme a finalement pu recevoir un nouveau foie en avril, non sans avoir dû prouver qu’il était abstinent depuis six mois.

«Il faut vraiment que tu démontres une volonté de changement de mode de vie», a-t-il expliqué.

Samuel Blais-Gauthier veut non seulement sensibiliser au don d’organe, mais aussi à la consommation responsable des boissons sucrées alcoolisées.

«Ce n’est pas nécessairement de partir en croisade contre ces fabricants-là parce que ce n’est pas la boisson comme telle, je crois, c’est l’usage qu’on en fait. Mais, quand même, si je peux servir d’exemple pour dire aux gens de faire attention...», a laissé tomber M. Blais-Gauthier.