/weekend
Navigation

15 livres inspirants pour préparer les vacances

Coup d'oeil sur cet article

Les journées s’allongent, l’été est presque là et les vacances approchent. Besoin d’inspiration pour le choix de votre prochaine destination ? Ou simplement de rêver à d’autres lieux tout en restant pas trop loin de chez soi ? Voici une sélection de quinze récits d’aventures et de voyages qui pourront vous accompagner tout l’été.

Traversée de l’Amérique

<b><i>Volkswagen Blues</i></b><br>
Jacques Poulin, Québec Amérique
Photo courtoisie
Volkswagen Blues
Jacques Poulin, Québec Amérique

À bord de son vieux Volks, Jack Waterman, alter ego du romancier Jacques Poulin, part à la quête de son frère disparu depuis vingt ans. S’amorce une lente traversée de l’Amérique, avec son chat et une jeune femme, la Grande Sauterelle, qui l’accompagnent sur les traces des premiers explorateurs du continent jusqu’à la ville de San Francisco. Un récit tendre qui donne envie de prendre la route.

La route de Kerouac

<b><i>Sur la route</i></b><br>
Jack Kerouac, Gallimard
Photo courtoisie
Sur la route
Jack Kerouac, Gallimard

Avec Sur la route, publié il y a 60 ans, Jack Kerouac a écrit le récit emblématique de générations de voyageurs. L’auteur franco-américain y raconte une errance de trois ans à travers les États-Unis, et ses rencontres avec les personnalités marquantes du mouvement de la Beat Generation. Un récit exalté au souffle encore étonnant.

Le Québec en photos

<b><i>Québec : un parcours 
photographique</i></b><br>
Mathieu Dupuis, National Geographic
Photo courtoisie
Québec : un parcours photographique
Mathieu Dupuis, National Geographic

Originaire de l’Abitibi, le photographe Mathieu Dupuis a sillonné le Québec, caméra au poing, à la recherche des images les plus saisissantes. Ses photos témoignent de la beauté des paysages québécois, des Îles-de-la-Madeleine au Saguenay, du fleuve Saint-Laurent à la baie d’Ungava. En association­­­ avec National­­­ Geographic, il a publié un livre magnifique. Un hymne à la nature et aux gens d’ici.

Un classique

<b><i>L’Usage du monde</i></b><br>
Nicolas Bouvier, Boréal
Photo courtoisie
L’Usage du monde
Nicolas Bouvier, Boréal

À la mi-vingtaine, Nicolas Bouvier part à l’aventure vers l’Orient. Le jeune homme né en Suisse fuit l’Europe des années cinquante qui se remet encore des horreurs de la guerre pour s’imprégner de la Turquie, l’Iran, l’Afghanistan et l’Inde. Il en rapporte un récit méditatif, très beau, qui rappelle que, au-delà de la beauté des paysages et des cultures, le voyage est une rencontre avec soi. Devenu un classique du récit de voyage, L’Usage du monde se lit lentement.

Marcher pour guérir

<b><i>Wild : marcher pour se retrouver</i></b><br>
Cheryl Strayed, Arthaud
Photo courtoisie
Wild : marcher pour se retrouver
Cheryl Strayed, Arthaud

Le cinéaste québécois Jean-Marc Vallée a tiré un joli film de Wild, le récit autobiographique de l’auteure américaine Cheryl Strayed. Elle y raconte sa douloureuse traversée de la Pacific Crest Trail, une randonnée mythique de plus de 2000 kilomètres le long des plus hauts sommets de la Californie et de l’Oregon. On y apprend que le voyage et ses embûches mènent parfois à la guérison des blessures intérieures.

Voyage en Corée du Nord

<b><i>Pyongyang<</i></b><br>
Guy Delisle, Éditions L’Association
Photo courtoisie
Pyongyang<
Guy Delisle, Éditions L’Association

Le bédéiste québécois Guy Delisle étonne toujours avec ses récits de voyage autobiographiques. Pendant quelques mois, il travaille dans un studio d’animation en Corée du Nord. Dans Pyongyang, il livre ses observations sur une société triste et sous l’emprise de la folie d’une dictature fermée au monde. Un roman graphique personnel, troublant, qui relève avec une pointe d’humour les aberrations quotidiennes du régime nord-coréen.

La France à pied

<b><i>Sur Les Chemins noirs</i></b><br>
Sylvain Tesson, Gallimard
Photo courtoisie
Sur Les Chemins noirs
Sylvain Tesson, Gallimard

Grand voyageur, bon vivant, auteur prolifique, le Français Sylvain Tesson a traversé le globe dans tous les sens. Après un accident stupide et une convalescence forcée, il entreprend de traverser la France à pied. Le corps meurtri, il marche sur des chemins de traverse qui relient des villages presque désertés, avalés par la vie moderne. Du sud au nord, de la frontière franco-italienne aux côtes normandes, il redécouvre une France oubliée.

Tintin voyageur

<b><i>Tintin et les Picaros</i></b><br>
Hergé, Casterman
Photo courtoisie
Tintin et les Picaros
Hergé, Casterman

Grand voyageur, Tintin ne reste pas longtemps en place. D’une aventure à l’autre, il visite tous les continents. Hergé avait une prédilection pour l’Amérique du Sud qu’il met en scène dans Tintin et les Picaros, L’Oreille cassée et Le Temple du Soleil. Au-delà des clichés et des raccourcis, les aventures de Tintin demeurent une invitation au voyage.

L’ultime aventurier

<b><i>Le rêve de Champlain,</i></b><br>
David Hackett Fischer, Boréal
Photo courtoisie
Le rêve de Champlain,
David Hackett Fischer, Boréal

Navigateur chevronné, Champlain a traversé l’Atlantique 27 fois entre 1599 et 1633 sans jamais perdre un navire. Il a exploré des milliers de kilomètres de côtes nord-américaines et les a cartographiées. Il a publié de nombreux récits de ses explorations. Dans sa biographie intitulée Le rêve de Champlain, l’historien américain David Hackett Fischer partage sa passion pour cet aventurier plus grand que nature.

L’Atlantique à la rame

<b><i>Dépasser l’horizon</i></b><br>
Mylène Paquette, Éditions La Presse
Photo courtoisie
Dépasser l’horizon
Mylène Paquette, Éditions La Presse

Il faut être têtu pour traverser l’Atlantique­­­ à la rame en solitaire. Et bien organisé. Dans Dépasser l’horizon, Mylène Paquette raconte son exploit : 5000 km à la rame en 129 jours entre Halifax et Lorient (France). Une aventure humaine incroyable.

Esprit curieux

<b><i>Les carnets d’un voyageur infatigable</i></b><br>
Gilles Proulx, Éditions du Journal
Photo courtoisie
Les carnets d’un voyageur infatigable
Gilles Proulx, Éditions du Journal

Homme de radio, Gilles Proulx n’a jamais résisté bien longtemps aux plaisirs du voyage. Enseignant dans l’âme, historien passionné, il raconte ses périples les plus fascinants dans ses Carnets d’un voyageur infatigable. Au fil des ans, il a visité une centaine de pays et franchi les frontières les moins accessibles (comme en témoignent ses aventures en Corée du Nord, en Chine ou en Libye). Gilles Proulx est un esprit curieux à la découverte du monde.

L’aventure africaine

<b><i>La ferme africaine</i></b><br>
Karen Blixen, Gallimard (Folio) Boréal
Photo courtoisie
La ferme africaine
Karen Blixen, Gallimard (Folio) Boréal

Aristocrate danoise, Karen Blixen s’installe au Kenya pour y exploiter une plantation de café dans les années vingt. Son mari s’occupe de la ferme familiale. Sans talent pour les affaires, il les mène à la ruine. L’écrivaine raconte ses péripéties dans ce roman en forme d’autobiographie, adapté au cinéma sous le titre Out of Africa. À lire pour se rappeler qu’un voyage peut comporter son lot de catastrophes­­­.

Le tour du monde

<b><i>Le tour du monde en quatre-vingts jours,</i></b><br>
Jules Verne
Photo courtoisie
Le tour du monde en quatre-vingts jours,
Jules Verne

Le récit se situe en 1872. C’est la révolution des transports. Les chemins de fer relient les pays jusqu’en Inde et en Chine. Enthousiaste, le gentleman britannique Phileas Fogg parie l’impossible : il pourrait faire le tour du monde en 80 jours. Aujourd’hui, n’importe qui pourrait gagner ce pari. Reste le plaisir de cette course folle entre les continents.

Conseils pour voyageurs

<b><i>Voyages d’une vie : 15 récits inspirants</i></b><br>
Isabelle Marjorie Tremblay, Trécarré
Photo courtoisie
Voyages d’une vie : 15 récits inspirants
Isabelle Marjorie Tremblay, Trécarré

Globe-trotter expérimentée, Isabelle Marjorie Tremblay a visité une soixantaine de pays. Dans son guide, la journaliste québécoise raconte ses découvertes les plus marquantes, comme celles de l’Équateur, de la Bolivie, du Mali ou du Vietnam. Chaque fois, elle propose une série de conseils utiles qui injectent une bonne dose de réalisme aux rêves de voyage.

Arrivée au Japon

<b><i>Ma première journée en Orient</i></b><br>
Lafcadio Hearn, Gallimard (Folio)
Photo courtoisie
Ma première journée en Orient
Lafcadio Hearn, Gallimard (Folio)

Journaliste, Lafcadio Hearn arrive au Japon, au port de Yokohama, en 1890. Immédiatement, il est séduit. Il a 40 ans. Il ne repartira pas. Au cours des quinze années suivantes, il écrit une vingtaine d’ouvrages sur le Japon. Comme son titre l’indique, ce récit recueille ses premières impressions à son arrivée dans ce pays où « tout est petit, fragile et mystérieux ».