/opinion/columnists
Navigation

L'échange Galchenyuk-Domi a de quoi nous surprendre

L'échange Galchenyuk-Domi a de quoi nous surprendre
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Même si son nom circulait dans les rumeurs de transaction depuis un bon moment déjà, j’ai été surpris, à l’instar de la majorité des amateurs, en apprenant que le Canadien a refilé Alex Galchenyuk aux Coyotes en échange de Max Domi.

Il faut croire que Marc Bergevin ne craint pas d’attiser la colère des partisans, si j’en juge par la quantité effarante de critiques que j'ai pu lire à l’endroit du DG du Canadien sur les médias sociaux et sur les divers sites web.

Max Domi n’est pas un vilain joueur, loin de là, mais il n’est pas un franc-tireur, comme le témoigne sa production de 36 buts en 222 matchs dans la LNH. Il n’a pas des mains aussi habiles que celles de Galchenyuk.

Le Canadien n’était-il pas à la recherche de marqueurs? L'arrivée d'un joueur combatif comme Domi ne renforce pas l'attaque du CH, mais elle va assurément purifier l'air dans le vestiaire. C'est un joueur différent et un individu bien différent de Galchenyuk.

Bien sûr que les partisans auraient aimé que Bergevin obtienne les services d’un véritable joueur de centre dans le cadre d’une telle transaction, même si Domi a joué occasionnellement à cette position la saison dernière, lui qui est avant tout un ailier naturel (Bergevin a confirmé que Domi sera employé à l'aile).

À moins que Bergevin croit en ses chances de mettre la main sur John Tavares...

Personne n’a vu venir cette transaction Galchenyuk-Domi. Et elle survient un an, jour pour jour, après celle qui a amené Jonathan Drouin à Montréal.

Si le public a bien accueilli l’arrivée de Drouin l'an dernier, la pilule est plus difficile à avaler cette fois-ci.

Galchenyuk était-il devenu à ce point une pomme pourrie dans le vestiaire? Il faut croire que oui. On doit déduire qu'il était l’un des joueurs dont Bergevin a clairement déploré l’attitude lors de son bilan de fin de saison.

Geoff Molson avait promis des changements, il y en a donc eu et ce n’est pas fini, à mon avis.

Le temps nous dira si l’acquisition d’un attaquant comme Domi se transformera en un bon coup de la part de Bergevin, mais pour le moment, je peux comprendre les partisans d’exprimer leur mécontentement et leur incompréhension.