/news/currentevents
Navigation

Procès du policier Patrick Ouellet: l'appel au 911 dévoilé

Procès du policier Patrick Ouellet: l'appel au 911 dévoilé
Photo d'Archives, Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Le policier accusé de conduite dangereuse ayant causé la mort d'un enfant de 5 ans, à Longueuil, a témoigné lundi matin. L'appel au 911 qu'il a logé quelques instants après la collision a également été présenté.

 

Le policier Patrick Ouellet filait à vive allure sur le boulevard Gaétan-Boucher lorsqu'il est entré en collision avec le véhicule où était le jeune Nicholas Thorne-Belance le matin du 13 février 2014.

L'agent Ouellet qui faisait une filature a roulé jusqu'à 134 km/h alors qu'il se trouvait dans une zone de 50 km/h. L'impact est survenu à l'intersection du boulevard Davis.

Sur la bande audio, on peut entendre le policier qui garde son sang-froid, mais qui est conscient de la gravité de la situation et de l'accident. À un moment, il explique que l'enfant ne va pas bien et qu'il va probablement mourir.

Appelé à témoigner pour sa défense, Patrick Ouellet a expliqué qu'au moment où l'accident s'est produit, il tentait de rejoindre le sujet qui faisait l'objet d'une filature cette journée-là. Il soutient qu'il a agi et conduit selon ce qui est enseigné lors de la formation des agents.

La preuve est maintenant close au procès du policier. Le procès reprendra mercredi matin alors que la défense et la Couronne feront entendre leurs plaidoiries.

Extraits de l'appel au 911 :

Patrick Ouellet: «On vient d'avoir un accident. On est sur Gaétan-Boucher Davis. Il y a un petit enfant qui est blessé en arrière»

Répatitrice 1: «Gaétan-Boucher et Davis? Combien de véhicules?»

P.O.: «Deux véhicules, ç'a frappé fort, l'enfant...»

R1: «J'en parle aux ambulanciers tout de suite, ils sont déjà en direction, d'accord?»

------------------------------------------

P.O.: «Oui c'est un accident, on a cogné. Il y a un enfant qui est assis en arrière.»

R2: «Combien y a-t-il de personnes impliquées dans l'accident?»

P.O: «On est deux véhicules, il y a trois personnes dans un véhicule et moi je suis celui dans l'autre véhicule.»

R2: «Fait qu'il y a quatre personnes total?»

P.O.: «Oui quatre personnes total.»

R2: «Est-ce qu'il y a des produits chimiques d'impliqués? D'autres dangers?»

P.O.: «Non, non, non, deux enfants blessés à bord du véhicule.»

R2: «Est-ce qu'il y a quelqu'un de coincé?»

P.O.: «Deux personnes de coincées.»

R2: «Parfait, j'envoie l'aide immédiatement, monsieur. On va être là dans les plus brefs délais»

------------------------------------------

R2: «Est-ce que quelqu'un a été éjecté du véhicule?»

P.O.: «Non, personne n'a été éjecté du véhicule.»

R2: «Est-ce que tout le monde semble être complètement éveillé?»

P.O.: «Pardon?»

R2: «Est-ce que tout le monde est complètement éveillé?»

P.O.: «Non, c'est ça. Il y a deux personnes qui sont inconscientes, il y a un enfant qui n'a pas de pouls en arrière.»

R2: «Est-ce qu'il y a des blessures évidentes?»

P.O.: «Oui, il y a des blessures évidentes.»

R2: «Dites aux parents d'avoir les médicaments et la carte d'assurance maladie en main.»

P.O.: «Je te confirme que c'est plus compliqué que ça, il y a un petit enfant qui va être mort en arrière d'après moi.»