/portemonnaie/entrepreneurship
Navigation

Des youtubeurs québécois visent Hollywood

Des youtubeurs québécois visent Hollywood
Amir Osman (à gauche) et Gabriel Côté/ Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Les nouvelles vedettes du moment ne passent pas au grand écran. Elles sont dans nos ordinateurs et créent du contenu quotidiennement pour leurs millions d’abonnés. Deux jeunes Québécois espèrent tirer leur épingle du jeu dans cette industrie en plein mouvement.

Un rêve devenu réalité

Avant de devenir un youtubeur avec plus de 245 000 abonnés, Amir Osman, dit TeaWap, menait un train de vie assez banal pour un jeune adulte de la Rive-Sud. «J’étais le genre de gars qui restait chez lui à naviguer sur Internet au lieu de sortir», confie l’ancien étudiant en Sciences informatiques et mathématiques du Champlain College.

Un vendredi soir, il démarre sa propre chaine de vidéos. «Je voulais faire du contenu humoristique pour un auditoire qui apprécierait ma créativité». 

Ses premières vidéos font fureur sur les réseaux, où elles sont partagées de nombreuses fois par ses fans. 

En huit mois, sa situation change complètement. RiceGum, un influenceur de renom aux États-Unis, le contacte personnellement pour faire le montage de ses vidéos YouTube. «J’étais très excité à l’idée de travailler avec lui, mais j’étais aussi stressé puisque c’était une idole».

Cette opportunité est un moment décisif dans sa naissante carrière. Après avoir travaillé avec plusieurs figures connues du Web, il est devenu le monteur vidéo en chef de la Clout Gang, un groupe d’influenceurs de Los Angeles très populaire en ligne.

Bien que son travail se fasse à distance, Amir a tout de même eu la chance d’aller visiter quelques fois la Clout Gang en Californie. «C’était important pour moi de les rencontrer en chair et en os».

Des youtubeurs québécois visent Hollywood
Courtoisie

De Saint-Lambert à Hollywood

Gabriel Côté venait tout juste de commencer son baccalauréat en actuariat lorsque son ami Amir a été contacté par RiceGum.

Adepte de la photo et de la vidéo, il décide de lâcher ses études pour suivre ses ambitions. «C’était le moment ou jamais».

Le vidéaste accumule les contrats rapidement et se fait une notoriété digne de ce nom. Amir l’invite aussitôt à Los Angeles afin de rencontrer le groupe d’influenceurs et leur démontrer son talent.

Gabriel en profite pour garnir son portfolio bénévolement et se lie d’amitié avec la gang du même coup. «C’était vraiment une belle expérience et j’aimerais beaucoup travailler avec eux dans l’avenir».

Des youtubeurs québécois visent Hollywood
Courtoisie

Déterminés à y arriver

Pour le moment, Amir et Gabriel ne s’inquiètent pas trop de leur futur professionnel. «Si vous avez de bons contacts, vous ne manquerez jamais de job dans ce milieu», précise Gabriel. Selon lui, «toutes les compagnies du monde recherchent des producteurs de contenu vidéo ou photo».

Amir, lui, mise sur une bonne relation avec ses collègues pour s’assurer des contrats récurrents.

Néanmoins, les deux amis du Cégep aimeraient bien travailler côte à côte avec la Clout Gang dans les collines d’Hollywood prochainement. «On est un bon duo et je pense qu’on pourrait apporter beaucoup à l’équipe», affirme Amir.

Leur conseil pour quiconque souhaite se lancer dans le monde tumultueux de l’Internet? Prendre le temps de bien structurer son branding. «Il faut avoir sa propre identité, sa propre distinction pour espérer percer dans ce milieu. Sinon, on passe sous le radar». 

 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux