/news/politics
Navigation

Ça y est, le cannabis légal au Canada d’ici deux à trois mois

Ça y est, le cannabis légal au Canada d’ici deux à trois mois
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | C’est dorénavant chose faite, les Canadiens pourront griller un joint en toute légalité d’ici deux à trois mois. Le projet de loi sur le cannabis a été officiellement adopté par le Sénat mardi soir.

« C’est une journée historique, il n’y a aucun doute. C’est un des changements sociaux les plus importants de l’histoire récente du Canada », a lancé le sénateur André Pratte à TVA Nouvelles, après le vote.

Le Sénat a finalement donné son aval au projet de loi légalisant le cannabis récréatif du gouvernement Trudeau, avec 52 voix pour, 29 contre et deux abstentions.

Culture à la maison

La prochaine – et ultime – étape du processus parlementaire est la sanction royale qui devrait lui être accordée sous peu, cela n’étant qu’une formalité. Le gouvernement Trudeau se donne ensuite huit à douze semaines pour l’entrée en vigueur officielle de la légalisation.

La semaine dernière, le gouvernement a rejeté 13 des 46 amendements proposés par le Sénat, dont celui qui aurait permis aux provinces d’interdire la culture du pot à domicile, comme Québec le réclame.

Le Sénat a choisi mardi de cesser de se battre pour ses amendements, ce qui aurait retardé la légalisation. Mais si une majorité de sénateurs se sont pliés à la volonté de la Chambre élue, certains ne sont pas rassurés pour autant.

Inquiétudes

« Il y a des trous vraiment importants là-dedans, surtout pour Québec, a fait valoir le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu à TVA Nouvelles. C’est un autre problème. On s’en va sans doute en cour et ça va être des milliers de dollars des citoyens qu’on va dépenser. »

Son collègue Claude Carignan s’est pour sa part inquiété que les forces de l’ordre et les municipalités, entre autres, ne soient pas prêtes à légaliser le pot.

Pour sa part, le premier ministre Justin Trudeau a salué le vote, notant que son gouvernement réalise par le fait même l’une de ses promesses phares.

« Il est trop facile pour nos enfants d’obtenir de la marijuana et pour les criminels d’en tirer profit, a écrit M. Trudeau sur Twitter. Aujourd’hui, nous changeons cela. »

L’usage à des fins médicales du cannabis a été autorisé en 2001, mais le Canada devient le premier pays du G7 à autoriser la pleine consommation et la production du pot, cinq ans après que l’Uruguay fut devenu le premier pays au monde à légiférer de la sorte.

– Avec l’AFP