/portemonnaie/job
Navigation

Les gais ont-ils plus de mal à atteindre les hauts postes de gestion?

Les gais ont-ils plus de mal à atteindre les hauts postes de gestion?
Crédit Photo: Olu Eletu - Unsplash

Coup d'oeil sur cet article

Une récente étude au Royaume-Uni a découvert que les personnes homosexuelles seraient moins à même d’atteindre des hauts postes de gestion dans les entreprises que leurs collègues hétérosexuels.

En effet, les analyses de l’Institute of Labor Economics, se basant sur les données de 645 000 personnes, suggèrent que les hommes gais auraient 2,2% moins de chances que les hétérosexuels d’atteindre des postes de supervision.

Ce pourcentage diminuerait à 1,7% pour les lesbiennes comparativement à leurs homologues hétéros.

Les divergences sont encore plus importantes pour les hommes gais issus de communautés culturelles qui se retrouveraient discriminés pour leur orientation sexuelle et leur statut de minorité ethnique.

Le taux de disparité s’élève ici à 7,5% moins de chances d’atteindre des postes de haute gestion par rapport aux hommes hétérosexuels de couleur.

En revanche, l’étude explique également que les personnes homosexuelles ont plus de chances d’être employées que les hétérosexuelles. Les gais et lesbiennes seraient en général plus éduqués et moins susceptibles d’avoir des enfants.

Cette étude est l’une des plus importantes jamais effectuées sur le sujet et suggère qu’un plafond de verre bloquerait les ambitions des personnes homosexuelles au Royaume-Uni.

Le Canada, reconnu pour son avancée sur le sujet, serait-il dans la même situation ?

Des études montrent en tout cas que les hommes gais gagneraient moins que leurs collègues hétéros, tandis que les lesbiennes auraient un plus haut revenu que leurs homologues hétérosexuelles.

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux