/news/transports
Navigation

Un maire prévoit deux heures pour traverser le pont Mercier cet été

Le lien entre Montréal et la Rive-Sud sera réduit à compter de vendredi à une voie par direction

Pont Mercier
Photo Matthieu Payen Un casse-tête attend les automobilistes qui empruntent le pont Mercier et qui doivent déjà faire face à une circulation dense sur quatre voies, comme on le voit sur cette photo prise hier, à 16 h 30, à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Beauharnois est frustré de ne pas avoir été informé à l’avance par le ministère des Transports de la fermeture, cet été, du pont Mercier en direction sud, qui entraînera dès la fin de semaine de fortes congestions dans ce secteur.

« Cette situation va beaucoup affecter mes citoyens et je n’ai reçu aucune information avant la semaine dernière », déplore le maire Bruno Tremblay.

La circulation sur le pont, évaluée à 70 000 véhicules par jour, passera vendredi à 22 h de deux à une voie dans chaque direction.

« Ça va refouler de partout », lâche le maire qui a lui-même fait la navette quotidienne pendant 27 ans entre Beauharnois et Montréal.

Pas plus de bus

M. Tremblay s’inquiète notamment du manque de mesures de mitigation, comme l’ajout d’autobus.

« Je siège au conseil d’administration du Réseau de transport métropolitain et je n’ai rien entendu à ce sujet », soutient-il.

Le directeur général de Léry a également confirmé que l’annonce de la fermeture du pont avait été tardive.

Le Ministère des Transports (MTQ) répond qu’il a communiqué avec les villes limitrophes du chantier, ce qui n’est pas le cas de Léry et de Beauharnois.

Longue heure de pointe

Le MTQ affirme également que des mesures sont prévues, comme le maintien de l’accès au pont du côté de l’arrondissement montréalais de LaSalle par la rue Airlie pour les autobus de 6 à 20 h, en semaine.

Sur la Rive-Sud, la voie multifonctionnelle de la route 138 sera ouverte tous les jours, de 5 à 20 h.

« C’est sûr qu’une fois sur le pont, il n’y a pas de voie réservée, donc il y aura un impact », indique le porte-parole du MTQ Benoit Lachance.

Ce dernier admet néanmoins qu’aucune présence policière n’est prévue pour faciliter la fluidité du côté de Montréal, ni de restriction d’accès au pont pour les poids lourds en heure de pointe.

« La première semaine risque d’être difficile et l’heure de pointe du soir s’étirera probablement jusqu’à 20 h, indique Maxime Lachance, chroniqueur à Radio Circulation 730AM. Il faudra compter au moins une heure entre Châteauguay et Montréal, contre 30 minutes présentement. »

« Je l’ai vécu et je peux vous dire que ce sera plutôt 2 à 2 h 30 les premiers temps », prévient le maire Tremblay.

La fermeture, qui s’étirera jusqu’au lundi 20 août à 5 h, permettra de mettre en place les normes pour les garde-fous et le drainage du pont.

Les voies seront également élargies, afin de rouler de nouveau à 70 km/h au lieu de 50 km/h.


► Le gouvernement avait annoncé l’an dernier que le pont Mercier en direction sud, qui date de 1934, serait remplacé par une nouvelle structure. Mais le MTQ n’a pour le moment aucun échéancier pour ces travaux.