/24m/city
Navigation

Réconciliation: Montréal restituera ses sépultures autochtones

La mairesse de Montréal Valérie Plante a annoncé une série de mesures à la place Vauquelin pour poursuivre le processus de réconciliation avec les peuples autochtones, dont la restitution des sépultures autochtones que la Ville possède. De gauche à droite : la commissaire aux relations avec les peuples autochtones Me Marie-Ève Bordeleau, la cheffe du conseil de bande de Kahnawake, Christine Zachary-Deom, Steeve Gros-Louis de Tourisme autochtone Québec, la responsable de la culture et du patrimoine au comité exécutif Christine Gosselin et le Grand Chef Joseph Tokwiro Norton du conseil de bande de Kahnawake.
Photo Sarah Daoust-Braun La mairesse de Montréal Valérie Plante a annoncé une série de mesures à la place Vauquelin pour poursuivre le processus de réconciliation avec les peuples autochtones, dont la restitution des sépultures autochtones que la Ville possède. De gauche à droite : la commissaire aux relations avec les peuples autochtones Me Marie-Ève Bordeleau, la cheffe du conseil de bande de Kahnawake, Christine Zachary-Deom, Steeve Gros-Louis de Tourisme autochtone Québec, la responsable de la culture et du patrimoine au comité exécutif Christine Gosselin et le Grand Chef Joseph Tokwiro Norton du conseil de bande de Kahnawake.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - La Ville de Montréal restituera les sépultures autochtones qui sont sous sa possession afin de faire avancer le processus de réconciliation avec les peuples autochtones.

La métropole se donne un an pour enclencher le processus, qui sera encadré par un accord qui déterminera les conditions de rapatriement. Plusieurs nations autochtones seront consultées, dont la nation mohawk.

La décision a été prise à la suite de demandes du conseil de bande de Kahnawake qui souhaite que les sépultures qui sont conservées par la Ville soient rapatriées.

« Ces sépultures ont été découvertes lors de diverses circonstances, mais plus particulièrement lors de travaux et de fouilles archéologiques », a expliqué la commissaire aux relations avec les peuples autochtones, Me Marie-Ève Bordeleau.

À ce jour, huit sépultures ont été découvertes, dont une qui pourrait dater de 4000 ans.

« On fait cela dans une perspective historique et de reconnaissance, on juge que c’est une demande qui est valide», a indiqué la mairesse de Montréal Valérie Plante, alors que la Journée nationale des peuples autochtones est célébrée jeudi.

Ambassade autochtone

La métropole a également l’intention de soutenir financièrement un projet d’ambassade culturelle autochtone à Montréal mené par l’organisme DestiNATIONS.

La Ville investira 6,2 millions $ dans ce projet de centre culturel et touristique qui sera localisé au Quai de l’horloge dans le Vieux-Port de Montréal.

Valérie Plante espère que ce nouveau lieu verra le jour d’ici les prochaines années, mais a rappelé que les gouvernements du Québec et du Canada devront aussi faire une contribution financière.

Un premier sommet provincial entre les maires du Québec et les chefs des Premières Nations aura aussi lieu le 30 août à Montréal.