/finance
Navigation

Le Fonds FTQ investit dans le gaz naturel

Déjà présente au Costa Rica, l’entreprise EBI espère poursuivre son expansion en Amérique du Sud grâce à ses nouveaux investissements.
Photo courtoisie Déjà présente au Costa Rica, l’entreprise EBI espère poursuivre son expansion en Amérique du Sud grâce à ses nouveaux investissements.

Coup d'oeil sur cet article

Le Fonds de solidarité FTQ accélère son virage vers le secteur des énergies renouvelables. L’investisseur injecte 70 millions $ dans EBI, spécialiste québécois de la gestion des déchets et de la production de gaz naturel.

Au téléphone, Pierre Sylvestre a un sourire dans la voix. L’entreprise familiale fondée par son père en 1960 a le vent dans les voiles et vient d’obtenir un coup de pouce majeur du fonds de travailleurs.

« 70 millions $, avec ça on va poursuivre notre développement [pour] accélérer notre expansion et accéder à de nouveaux marchés. On a toujours misé beaucoup sur l’innovation. Ça va continuer », dit-il.

Établie comme entreprise de déneigement et d’excavation en 1960, EBI a commencé à assurer la collecte des ordures 10 ans plus tard.

En 1990, EBI débutait ses activités de recyclage, avant d’ouvrir un premier site d’enfouissement à l’étranger, au Costa Rica, en 1997.

Au Québec, EBI est présent à Berthierville, Joliette, Saint-Thomas, Montréal-Est et Anjou.

Depuis 2003, EBI Énergie produit du gaz naturel à partir des biogaz issus de la décomposition des matières organiques dans ses sites d’enfouissement. Le carburant qui en est issu est écoresponsable et 100 % québécois, ajoute M. Sylvestre.

Innover prudemment

Avec près de 950 employés actuellement, EBI est une entreprise mature, mais qui continue d’innover, souligne pour sa part le vice-président principal, Innovation et agroalimentaire du Fonds FTQ, Alain Denis.

« Elle a l’avantage d’avoir un lieu d’enfouissement situé stratégiquement près d’un gazoduc, ce qui lui permet de diversifier ses revenus.

Sa direction est très expérimentée, compétente et sensible à la protection de l’environnement. Le profil de la société cadre parfaitement dans le plan d’affaires de notre direction. »