/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Wattpad, un succès «made in Toronto»

Coup d'oeil sur cet article

L’histoire est un peu facile, le scénario est sans surprises, mais je trouve le film plutôt sympathique. Il ne mérite sûrement pas l’avalanche de mauvaises critiques qu’il a reçues. The Kissing Booth (Le kiosque à bisous) est dans le moment le long métrage qui fait fureur sur Netflix. Quant à l’auteure du roman dont il est adapté, elle est la sensation sur internet et dans toutes les librairies.

Plusieurs critiques qui ont vu le film l’ont démoli joyeusement, mais le public, les jeunes en particulier, l’adore. En moins d’un mois, The Kissing Booth est devenu un film culte. Selon les données de Netflix, le tiers de ceux qui le visionnent une première fois le regarderaient une deuxième et même une troisième fois dans les jours qui suivent. C’est un véritable phénomène.

L’histoire que son auteure a située en Californie n’est pas très compliquée. Elle Evans (Joey King) et Lee Flynn (Joel Courtney) sont nés le même jour dans le même hôpital et deviennent, de ce fait, des amis pour la vie. Au moment de leurs études, pour protéger leur amitié, ils établissent des règles, dont celle de ne jamais flirter avec quelqu’un qui soit un parent ou un ami.

Pour le festival de leur « High School », Elle et Lee montent un kiosque à bisous. Une fois masquée, Elle embrasse sans le savoir Noah, le frère de Lee. S’ensuit avec Noah une romance plus ou moins clandestine qui dure jusqu’à ce qu’il quitte le « High School » pour le collège.

UN INCROYABLE CHEMINEMENT

L’histoire la plus fascinante est loin d’être celle qui se déroule à l’écran, mais bien celle de son auteure, Beth Reekles. Beth, qui habite Newport, une ville des Galles du Sud, a maintenant 21 ans. Elle en avait 15 au moment où elle a écrit les premières pages de son roman The Kissing Booth.

Ayant entendu parler de la plateforme internet Wattpad, l’adolescente y envoya ses premiers chapitres, qui gagnèrent rapidement des milliers de lecteurs. On estime qu’environ 19 millions de lecteurs ont fini par suivre sur Wattpad les aventures amoureuses d’Elle Evans.

Wattpad est une « start-up » de Toronto créée en 2006 par Allen Lau et Ivan Yuen, deux jeunes diplômés d’origine asiatique de l’Université de Waterloo, en Ontario. Les deux s’étaient mis en tête d’intéresser les milléniaux à la lecture en publiant de jeunes auteurs sur leur plateforme internet et en favorisant l’interaction avec les lecteurs. Après avoir mis en ligne un premier chapitre de son roman, l’auteur reçoit tout de suite le « feedback » des lecteurs. Il peut ainsi faire évoluer son histoire selon les goûts et les désirs des lecteurs et profiter des algorithmes mis en place par la plateforme pour le guider.

UN VÉRITABLE AGENT LITTÉRAIRE

Wattpad a d’abord vécu de la publicité qu’on associait aux textes, mais avec le temps, l’entreprise est devenue un véritable agent qui déniche des maisons d’édition et des producteurs pour ses auteurs, qui propose l’adaptation de leurs écrits pour la télévision ou le cinéma et même pour des jeux vidéo. Le mois dernier, Sony a acquis les droits de Death is my BFF, et Hulu ceux de Light as a Feather, un « thriller », deux œuvres d’abord publiées sur Wattpad.

Environ deux millions d’auteurs, dont 20 % de langue française selon la direction, ont publié jusqu’ici sur Watt-pad. Pour l’instant, Beth Reekles est la vedette incontestée de cette étonnante plateforme qui compte 15 millions d’habitués.