/entertainment/music
Navigation

Natashquan: la maison d’enfance de Gilles Vigneault pourra finalement être rénovée

Natashquan Gilles Vigneault
PHOTO COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Après 20 ans de démarches, d'embûches et de recherche de financement, la maison d'enfance de Gilles Vigneault à Natashquan, sur la Côte-Nord, pourra finalement être rénovée.

Le petit comité de bénévoles qui tient ce projet à bout de bras croit être en mesure de commencer les travaux cet automne.

Cette maison, inoccupée depuis plus de 25 ans, suscite toujours la curiosité des visiteurs.

En 2013, le gouvernement du Parti québécois avait annoncé une subvention de 800 000 $, ce qui avait soulevé un tollé quant à la pertinence d'investir dans ce bâtiment et d'autres, contribuant à faire dérailler le projet.

Un nouveau comité a été créé et a élaboré un projet plus modeste estimé à 480 000 $. Si quelques détails restent à régler, le comité a confiance de débuter les travaux à l'automne.

«Il y a une chanson de Gilles Vigneault qui parle de chemins de pied. Les chemins de pied, ça s'en va tout croche», a dit le président du comité Natashquan Sauvons la source, Magella Landry.

«Ç’a été ça pour les maisons. Mais ça va finir par se faire, là», a-t-il ajouté.

Malgré les écueils, Gilles Vigneault a continué d'appuyer et de conseiller les promoteurs.

Une fois les travaux complétés, des activités d'interprétation et des résidences d'artistes se dérouleront dans les maisons, question de diversifier encore plus l'offre touristique du village de Natashquan.