/entertainment/music
Navigation

«On perd un peu son personnage de ville»

VioleTT Pi, Philippe Brach et Klô Pelgag ont fait résonner le Chapiteau Québecor vendredi à Petite-Vallée

VioleTT Pi, Philippe Brach et Klô Pelgag ont fait résonner le Chapiteau Québecor vendredi à Petite-Vallée.
Photo courtoisie, Jean-Charles Labarre VioleTT Pi, Philippe Brach et Klô Pelgag ont fait résonner le Chapiteau Québecor vendredi à Petite-Vallée.

Coup d'oeil sur cet article

Trois anciens chansonneurs étaient à l’honneur pour cette deuxième journée très attendue au Festival en chanson de Petite-Vallée. Klô Pelgag, Philippe Brach et VioleTT Pi ont défilé en soulignant à quel point le Festival a été une étape importante dans leur parcours respectif.

« J’en garde un très bon souvenir ! [...] Tout le monde qui vient ici perd un peu son personnage de ville et ça fait du bien de voir les gens quand ils sont vrais », déclare VioleTT Pi.

Pour Philippe Brach, ce sont les rencontres qu’il y a faites qui l’ont marqué. « [...] C’est vraiment bien de passer deux semaines avec des gens qui sont aussi craqués que toé. Qui écrivent des affaires totalement différentes. C’est vraiment ça que je garde. La valeur du Festival est vraiment là. »

C’est en arborant son costume lumineux futuriste avec fleurs de lys que Klô Pelgag, guitare électrique à la main, a entamé son spectacle avec Le sexe des étoiles.

En grande forme

« [...] La seule différence avec l’an passé, s’est écriée la Gaspésienne, je suis super en forme ! »

Et « la grande libre » comme l’a présentée Alan Côté, l’a prouvé en enchaînant avec Comme des rames l’une des premières chansons qu’elle a fait découvrir aux festivaliers, il y a près de 10 ans maintenant. « Je t’aime ! » scandent les premières rangées du Chapiteau Québecor.

Des festivaliers ont fait la route de loin spécialement pour voir la chanteuse chez elle, en Gaspésie.