/finance
Navigation

Changer de carrière à 40 ans: la marche à suivre

Changer de carrière à 40 ans: la marche à suivre
Unsplash

Coup d'oeil sur cet article

Est-il possible de changer de carrière à 40 ans? La réponse est oui, et plutôt deux fois qu’une. Le renouveau n’a pas d’âge et il n’est jamais trop tard pour avoir des ambitions.

Avant de changer de carrière, voici quelques étapes à respecter afin d’avoir une reconversion en douceur.

1) Se connaître soi-même!

Cela sonne un peu comme une injonction biblique, mais c’est nécessaire. Le sentiment d’insatisfaction ne permet pas à lui seul de changer de carrière avec succès.

Il faut faire une introspection.

Il est important de savoir ce que vous aimeriez obtenir de votre vie professionnelle, l’équilibre que vous voulez avoir entre carrière et vie privée, et surtout, quels intérêts vous souhaitez satisfaire dans votre job.

Il est également crucial de savoir ce qui vous déplaît dans votre profession actuelle afin de ne pas reproduire les mêmes conditions.

2) Être sûr de vouloir changer de carrière, pas seulement d’employeur.

Parfois, l’ambiance dans laquelle on se retrouve au bureau nous empêche de nous épanouir même si, au départ, on aime le métier qu’on exerce.

Avant de changer complètement de carrière, il vaut mieux s’assurer que c’est bien votre profession qui est la source de votre insatisfaction et non le cadre dans lequel vous évoluez, votre relation avec votre employeur ou vos collègues.

Changer de carrière, ce n’est pas changer de job.

Changer de carrière à 40 ans: la marche à suivre
unsplash

 

3) Prévoir sa reconversion

Une reconversion professionnelle vient forcément avec son lot d’incertitude. Et avant de se lancer, il faut prévoir.

À 40 ans, on n’a pas les mêmes responsabilités qu’à 20, on ne peut pas tout lâcher et se dire qu’on ne vit qu’une fois.

Quand on a une hypothèque et une famille à nourrir, on se dit plutôt qu’il vaut mieux prévenir que s’appauvrir.

Mettre de l’argent de côté, préparer un plan financier pour la période à venir et surtout déterminer à l’avance la direction vers laquelle vous souhaitez vous en aller est un bon moyen de se constituer une bonne base.

4) Entreprendre ou être salarié?

C’est une des questions les plus importantes à se poser.

Quittez-vous votre carrière actuelle pour vous lancer à votre compte, être votre propre patron? Ou bien voulez-vous juste changer de profession sans forcément chambouler votre mode de vie?

Quelle que soit la réponse, il ne faut pas avoir peur. Des personnes expérimentées et matures peuvent être d’excellents atouts pour tout type d’entreprise.

Et pour ce qui est de l’entrepreneuriat, il n’est jamais trop tard. Au contraire. Une récente étude affirme d’ailleurs que la majorité des entrepreneurs qui réussissent dans leur projet ont plus de 40 ans.

Changer de carrière à 40 ans: la marche à suivre
Unsplash

 


5) Agir!

Changer de carrière n’est pas une mince affaire. Cela vient assurément avec des sacrifices et des concessions.

Mais une fois que la décision est prise, que vous êtes sûrs de ne plus vouloir continuer dans ce cercle insensé qu’est votre vie professionnelle actuelle, il vous faut faire le pas vers la sortie.

Souvent, le confort et la stabilité nous retiennent et certains préféreront attendre la prochaine promotion avant de partir. Mais il y aura toujours une promotion qui vous attendra.

Il faut donc, si vous êtes convaincus de votre choix, agir et ne plus regarder en arrière. Vous sentirez sûrement un sentiment de libération.

C’est un signe que, malgré le doute, vous êtes sur la bonne voie vers une carrière plus satisfaisante.