/weekend
Navigation

Le retour de Columbo sur les planches

Le retour de Columbo sur les planches
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Si les enquêtes policières du célèbre lieutenant Columbo vous manquent, vous aurez l’occasion de renouer avec les façons de faire uniques du personnage culte de la télévision au Théâtre Bromont. C’est la pièce Meurtre sur prescription, qui a vu le jour à Broadway dans les années 1960, qui sera présentée en première francophone pour l’Amérique du Nord, dans une mise en scène signée Serge Postigo.

On connaît tous le célèbre inspecteur, cigare à la main, vêtu d’un imperméable beige qui laissait un peu à désirer. En revanche, bien peu de gens savent que Columbo a vu le jour sur les planches et qu’il a connu ses heures de gloire sur Broadway, bien avant que la série télévisée ne soit produite. « C’est cette pièce qui a donné naissance à la série », lance le metteur en scène Serge Postigo, qui sera également de la distribution. Un producteur télé, qui a assisté à la pièce à Broadway, a tellement aimé la pièce et le personnage qu’il a décidé d’acheter les droits du personnage de Columbo et d’en faire une série.

Ainsi, après avoir fait l’objet d’une tournée en France en 2016 et 2017, la pièce sera, pour la saison estivale, transportée au Québec.

« On a entièrement refait la traduction parisienne, qui a été confiée à Maryse Warda », précise Serge Postigo.

Toujours aussi malin

À l’instar de la série télé, on retrouvera un inspecteur qui d’apparence ne semble pas très futé, plutôt distrait, mais qui, par son génie, finit toujours par démasquer le meurtrier. « Il aura un imperméable beige un peu froissé et son cigare, même s’il ne fume presque jamais, car il n’a jamais de feu sur lui, fait remarquer le metteur en scène. C’est un personnage qui semble dans la lune et un peu perdu, mais c’est simplement pour mieux surprendre son suspect. »

Un plan machiavélique

Dans cette pièce campée à New York, dans les années 1960, dans un chic appartement de l’Upper East Side, on sera témoin du meurtre commis sur les planches par un éminent psychanalyste, le Dr Roy Flemming, personnifié par Serge Postigo, qui estime avoir commis le crime parfait. Il assassine sa femme juste avant de partir en voyage.

Sa maîtresse, Joan Hudson (Karine Belly) follement amoureuse du psychiatre de renom, prête à tout pour séduire son amant, est peut-être complice. « Tout le premier acte sera la préparation et le meurtre de ma femme », souligne Serge Postigo à propos de son personnage. « En 25 ans de carrière, ce sera la première fois que je vais tuer quelqu’un sur scène. »

Si le psychiatre, fort arrogant, s’imagine être à l’abri de tout soupçon, c’est qu’il n’a pas encore fait la connaissance de l’inspecteur Columbo (Martin Lamotte) qui, comme à son habitude, posera beaucoup de questions.

Par ailleurs, Serge Postigo, signe la mise en scène de la comédie musicale Fame, à l’affiche au St-Denis. De plus, sa mise en scène Footloose est présentée à Québec.

 

Meurtre sur prescription      

  • Auteurs : Richard Levinson et William Link
  • Metteur en scène : Serge Postigo
  • Distribution : Serge Postigo, Martin Lamotte, Karine Belly, Jean-François Poulin et Marie Turgeon
  • Du 12 juillet au 25 août 
  • Au Théâtre Bromont