/news/green
Navigation

Montréal: le 2 juillet le plus chaud jamais enregistré

Marco Maldonado, chef du restaurant «le Jardin Nelson»
Francis Pilon Marco Maldonado, chef du restaurant «le Jardin Nelson»

Coup d'oeil sur cet article

Les Montréalais étaient nombreux à vouloir éviter la chaleur extrême, en ce lundi de canicule, qui correspond au 2 juillet le plus chaud jamais enregistré dans la métropole.

Le «24 Heures» a arpenté les rues de Montréal pour l’occasion, sous un soleil de plomb, afin de dénicher quelques températures qui sortaient de la norme aux quatre coins de la Ville.

«Je peux pas rester dans mon taxi sans bouger plus qu’une heure, sinon je cuis. C’est infernal», a soupiré Mustafa Daikhi, qui conduit un taxi dont la température ambiante s’élève à 35,6 °C, malgré les fenêtres ouvertes.

Marco Maldonado, chef du restaurant «le Jardin Nelson»
Francis Pilon

«Pendant que je travaille, je dois prendre deux douches par jour tellement je transpire. Du jamais vu et pour survivre à la canicule, je bois au moins trois litres d’eau», a ajouté M. Daikhi.

Dans les cuisines du restaurant le Jardin Nelson, il n’y a pas que les aliments qui ont chaud.

«C’est un véritable four quand on travaille derrière la plaque à cuisson, c’est difficile durant la canicule», a souligné Marco Maldonado, chef du restaurant qui opère une cuisine avec des températures qui tournent autour de 38,8 °C.

Donner des melons d’eau, boire beaucoup d’eau et prendre des pauses dans une pièce munie d’air conditionné fait partie du rituel du restaurant pour traverser les chaleurs intenses.

Record historique

Gilles Brien, expert en biométéorologie au Québec et qui a été météorologue à Environnement Canada pendant 33 ans, affirme que la situation vécue à Montréal est sans précédent.

«On a déjà enregistré 34,4 degrés pour un 2 juillet en 1963. Et aujourd’hui, on a un record avec 34,7 degrés. Depuis qu’on enregistre les données sur les températures en 1942, c’est le 2 juillet le plus chaud que Montréal a connu», a-t-il affirmé.

M. Brien ajoute que Montréal vit présentement une vague de chaleur historique comme il n’en a jamais vu de sa longue carrière.

Marco Maldonado, chef du restaurant «le Jardin Nelson»
Francis Pilon

«L’autre problème, c’est que ça va s’aggraver au fil de la semaine, il va sûrement avoir d’autres records qui vont être battus. Pour l’instant, il faut surtout s’occuper des dangers pour la population de cette canicule», a mentionné le météorologue.

Benoit Garneau, chef aux opérations chez Urgences-Santé, a confirmé avoir reçu près de 30 appels pour des patients touchés par la canicule ce dimanche et prévoyait en avoir tout autant ce lundi.

Du côté de l'arrondissement Ville-Marie, les pompiers et les policiers ont fait du porte-à-porte lundi pour informer les résidents des mesures à prendre pour éviter de trop souffrir de la chaleur.

Températures enregistrées à Montréal ce lundi

- Parc La Fontaine : 33 °C

- Taxi avec fenêtres fermées à côté de la gare d’autocars de Montréal : 35,6°C

- Loge des employés de la Société de transport de Montréal (STM) à Berri-UQAM : 33 °C

- Fontaine de la place Vauquelin : 36,5 °C

- Cuisine du restaurant Jardin Nelson : 38,8 °C

- Grande roue du Vieux-Port : 36,5 °C

- Extérieur du Marché Atwater : 33,2 °C

- Le canal de Lachine derrière le Marché Atwater : 35,8 °C

- Intérieur d’une voiture du métro de Montréal : 34,8 °C

- Devant le Musée des beaux-arts de Montréal : 37,5 °C

- Place des Arts : 36,2 °C

- Belvédère du Chalet du mont Royal : 34,8 °C

- Cafétéria de l’hôpital Jean-Talon : 28,3 °C

- Intérieur d'un autobus de la Société de transport de Montréal : 33,9 °C

- Appartement situé au troisième étage dans l'arrondissement du Plateau Mont-Royal : 29,6°C