/24m
Navigation

Pénurie de climatiseurs à Montréal

Le gérant général du RONA quincaillerie de la Promenade à Verdun, Patrice Paré, montre les étalages vides où auraient dû se trouver les climatiseurs. Il a écoulé tous ses stocks lundi matin.
Nadia Lemieux Le gérant général du RONA quincaillerie de la Promenade à Verdun, Patrice Paré, montre les étalages vides où auraient dû se trouver les climatiseurs. Il a écoulé tous ses stocks lundi matin.

Coup d'oeil sur cet article

Se procurer un climatiseur pour survivre à la canicule était presque mission impossible lundi, alors que la demande pour cet électroménager a connu un sommet sans précédent chez plusieurs commerçants.

«Je n’ai jamais vécu ça en 25 ans, s’est exclamé le responsable du département de la climatisation au RONA quincaillerie Beaubien, André Blais. C’est débile! Je dois sortir entre 20 et 30 machines à l’heure. J’ai vidé mon stock, je n’ai plus rien.»

Lorsqu’il est arrivé au travail lundi à 8 h, au moins 60 personnes attendaient déjà en ligne pour s’acheter cette denrée rare en pleine canicule. «Il y en a qui n’ont pas dormi depuis trois jours et ils ont peur de ce qui s’en vient», a-t-il analysé.

Les températures ressenties ont atteint 45 degrés Celsius ce weekend et la canicule pourrait s’étirer jusqu’à vendredi.

Les stocks de M. Blais ont tenu le coup jusqu’à midi.

Des clients faisaient aussi la file devant le Home Hardware quincaillerie Azores à 8 h 30. «On a tout vendu en 30 minutes, a lancé l’un de propriétaires, Paulo Pereira. C’est incroyable, tout le monde panique!»

À l’instar de M. Blais, M. Pereira a mentionné n’avoir jamais rien vu de tel en près de 30 ans. «Le téléphone n’arrête pas!»

Avec ses 20 ans d’expérience dans le domaine, Patrice Paré, gérant général du RONA quincaillerie de la Promenade à Verdun, a abondé dans le même sens. «On bat des records. Tous tous tous les records.»

Des détaillants BMR, Réno-Dépôt et Canadian Tire contactés ont tous fait état d’une situation similaire.

Prendre ce qui reste

Les Montréalais désespérés de se rafraichir n’avaient pas le luxe de choisir le meilleur appareil pour leurs besoins, ont mentionné les commerçants interrogés.

«Quand ils ont annoncé la canicule, les gens magasinaient quand même, mais depuis samedi, c’est vraiment "on prend ce qu’il y a", même si c’est juste des ventilateurs, mais encore là», a raconté Patrice Paré.

Même son de cloche du côté du Home Hardware quincaillerie Côte-des-Neiges. «Les gens disent "c’est pas grave ce que t’as, je le prends", a expliqué le propriétaire qui préférait ne pas être nommé. Ce n’était pas nécessairement selon leurs besoins. Même les modèles plus dispendieux ou plus gros, les gens les prenaient quand même.»

Plusieurs clients, a-t-il ajouté, avaient déjà tenté leur chance chez trois ou quatre commerçants, en vain.

Les commerçants questionnés ont tous fait la demande pour des livraisons express de climatiseurs et certains espèrent pouvoir en recevoir dès mardi.