/misc
Navigation

Chaleur accablante: plus chaud ici qu’à Miami

Chaleur accablante: plus chaud ici qu’à Miami
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’épisode de chaleur sur le Québec atteindra son pic cette semaine avec un mercure qui oscillera entre 31 et 36 °C à l’ombre.

Dans la région de Vaudreuil-Soulanges-Huntingdon, la plus au sud du Québec, Environnement Canada prévoit un maximum de 38 °C jeudi. La dernière fois où l’on a vu une chaleur pareille remonte à 1975 ! Si les modèles météo ont raison, des records datant de 1955 seront battus cette semaine.

Les climatologues parlent de temps chaud quand les températures dépassent les normales de 2 degrés. À 5 degrés d’écart, on parle de très chaud. À plus de 10 degrés des normales, comme c’est le cas au Québec actuellement, on est dans une classe à part. Celle des extrêmes de la météo.

Jusqu’à vendredi

J’étais à Miami il y a quelques jours, en visite au Centre national des ouragans. Des météorologues américains me confiaient qu’ils aimeraient bien venir s’installer au Québec pour la fraîcheur de son climat.

Or, il fera plus chaud à Montréal qu’à Miami cette semaine...

Il faudra patienter jusqu’à vendredi avant que des vents du nord-ouest chassent cet air accablant.

D’ici là, les quelques averses qui pourraient tomber ne feront qu’enrichir en humidité l’énorme masse d’air tropical qui recouvre tout le Québec, du Témiscouata à la baie James.

Productivité

La plupart des gens disent que les grandes chaleurs affectent leur capacité de travailler, de lire et d’étudier.

Dans un sondage mené par le USA Today, 45 % des personnes interrogées prétendent que la chaleur nuit à leur efficacité et leurs performances.

Selon le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, 80 % des travailleurs de bureau au pays estiment que la température confortable pour travailler se situe entre 21 et 23 °C.

Quand le mercure dépasse 24 °C, le personnel commence à se plaindre de fatigue.

Imaginez à 38 °C...