/sacchips/lesacdechicks
Navigation

Accusé d'avoir tenu des propos sexistes et homophobes, Jean-Claude Van Damme réagit à la controverse: «Les gens peuvent penser ce qu’ils veulent, je les emmerde»

Accusé d'avoir tenu des propos sexistes et homophobes, Jean-Claude Van Damme réagit à la controverse: «Les gens peuvent penser ce qu’ils veulent, je les emmerde»
Capture d'écran

Coup d'oeil sur cet article

Le comédien belge Jean-Claude Van Damme a tourné en dérision les reproches que lui ont adressé plusieurs internautes à la suite de son passage à «On n’est pas couché», en France. En entrevue avec Jean-Marc Morandini pour l’émission «Morandini Live», Van Damme a affirmé avoir été mal compris.

Rappelons que samedi, l’acteur de 57 ans avait interrompu en sifflant la ministre de l’Égalité entre les hommes et les femmes, Marlène Schiappa, qui parlait des insultes que reçoivent parfois les femmes qui marchent dans la rue, pour lui demander, entre autres, qui s’occupait de ses enfants en ce moment. «Si toutes les femmes du monde vont travailler, ils vont faire quoi les enfants?»

Si le changement de sujet a semblé surprendre la ministre, celle-ci a tout de même répondu que son mari s’occupait des enfants. Schiappa a également relancé l’acteur en lui demandant ce que devrait faire un couple de deux hommes, selon lui. Van Damme, qui semble alors ne jamais avoir entendu parler du mariage pour tous, lance «les hommes se marient, les femmes se marient, les chiens se marient...»

Les commentaires du Belge ont fait réagir les internautes qui ont été nombreux à dénoncer des propos sexistes et homophobes. Des plaintes ont également été déposées, selon ce que rapporte le Figaro. 

Filmé dans un bureau avec son chien dans les bras, le comédien a réagi à la controverse: «On ne peut plus s’amuser à la télévision [...] Je n’ai rien contre les homosexuels ni contre les femmes ni contre les chiens. La vie est belle, tout est impeccable. Toutes ces rumeurs sont des choses créées à la télévision.»

 

 

Jean-Claude Van Damme s’est également qualifié d’homonophobic et a profité de l’occasion pour envoyer paître ses détracteurs qui l’accusent d’homophobie. «Je les emmerde.»

Une réponse qui ne risque pas de mettre fin au débat.