/news/politics
Navigation

Incertitudes économiques: Couillard veut miser sur une productivité accrue

Le premier ministre Philippe Couillard
Photo d'archives JEAN-FRANCOIS DESGAGNES Le premier ministre Philippe Couillard

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Le premier ministre Philippe Couillard croit que l’incertitude économique qui plane sur l’économie mondiale doit être combattue par une augmentation de la productivité des entreprises québécoises.

C’est notamment le message qu’il a transmis aux partenaires municipaux, syndicaux et patronaux qui se sont déplacés mardi, à l’Assemblée nationale, pour «faire le point sur le contexte économique mondial».

«Nous, on a pris la décision d’appuyer encore plus sur les mesures qui visent à augmenter la productivité des entreprises, la compétitivité de nos entreprises», a expliqué M. Couillard, lors d’une mêlée de presse précédant la rencontre, mardi.

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, est d’ailleurs déjà un train de travailler sur un «plan de ce type-là», a précisé M. Couillard.

«Et je vais aussi demander à nos partenaires de nous présenter des suggestions, des propositions de mesures ciblées qui seraient efficaces à relativement court terme, et qui maintiendrait la compétitivité de nos entreprises», a-t-il expliqué.

Impacts rapides et prévisibles

M. Couillard est resté vague sur les mesures qui découleront de ce plan, mais il a précisé que leurs impacts se devaient d’être «prévisibles et relativement rapides».

Le premier ministre a par ailleurs dressé un bilan positif de la courte mission économique qu’il a menée à New York et Washington, la semaine dernière.

«On va retourner chaque fois qu’il est possible et nécessaire de le faire. Si je dois me déplacer, d’une semaine à l’autre, pour rencontrer quelqu’un qui a une importance ou une influence sur les décisions, je le ferai», a-t-il indiqué.

Quant aux entreprises québécoises qui vivent des moments difficiles, il leur a conseillé de se serrer les coudes pour mieux affronter la situation actuelle.

«Au Québec, quand ça brasse pas mal dans la chaloupe, on se tient tous les uns les autres, et on traverse le remous», a-t-il imagé.