/24m/job-training
Navigation

Retraités, planifiez votre retour au travail

Call in cafe
pressmaster - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Véronique Champagne — 37e AVENUE

 

De plus en plus de retraités décident de retourner au travail. Et, dans la majorité des cas, les raisons financières ne sont pas en cause ! En effet, 67 % de ces futurs ex-retraités le font pour se sentir plus actifs mentalement, et 51 %, socialement, d’après un sondage CIBC de 2014. Aujourd’hui, on parle même de conciliation travail-retraite !

« Après deux ans à la retraite, j’en ai assez, je suis prêt à faire autre chose » : c’est une petite phrase que bien des retraités prononcent de nos jours. « On entendait très rarement de telles choses il y a quelques années, alors qu’aujourd’hui, c’est plutôt courant », dit André Hétu, membre du Comité consultatif pour les travailleuses et travailleurs de 45 ans et plus.

Des travailleurs expérimentés aux attentes différentes

Pour ces retraités, il n’est toutefois pas question de s’enfermer de 9 à 5, quarante heures par semaine ! Ce nouveau bassin de travailleurs aspire à des emplois à temps partiel ou saisonniers, leur offrant la liberté de vaquer à d’autres occupations.

Affinités, passions et environnement de travail orientent leur sélection d’emploi. Ni la pression, ni les responsabilités associées à un statut social particulier ne les intéressent. « Ils sentent qu’ils ont déjà fait leurs preuves, et ils désirent des emplois qui nourriront simplement leur bonheur au quotidien », ajoute André Hétu.

L’art de revenir au travail

Aussi membre du Comité consultatif pour les travailleuses et travailleurs de 45 ans et plus, Lise Dubé propose d’abord aux futurs candidats de se questionner sur leurs aspirations et sur leurs capacités, incluant leur santé physique, afin de les guider dans des secteurs qui leur plairont.

Eux-mêmes ont beaucoup de valeur sur le marché. « Dans les salons de l’emploi, on constate que lorsque l’employeur a un travailleur expérimenté devant les yeux, l’âge n’est plus important », dit Lise Dubé. Libérés des obligations familiales et prêts à accepter des horaires atypiques, les retraités sont une mine d’or pour les employeurs.