/entertainment/music
Navigation

Carmen Campagne: une artiste marquante

Carmen Campagne, la «diva des enfants», est décédée à 58 ans

Carmen Campagne: une artiste marquante
Photo Frédéric Auclair

Coup d'oeil sur cet article

Avec ses succès comme Un bon chocolat chaud et La moustache à papa, Carmen Campagne a touché le cœur de nombreux enfants, mais également celui de plusieurs de ses pairs, dont certains pour qui elle a été une véritable source d’inspiration. 

L’annonce du décès de l’artiste, qui a été emportée par le cancer à l’âge de 58 ans, mercredi soir, a eu l’effet d’un choc pour la chanteuse et animatrice Annie Brocoli, et ce, même si elle ne la connaissait pas personnellement.

« J’ai passé plusieurs heures avec elle, dans mon salon, puisque mon garçon Antoine a 23 ans et que c’est elle qui meublait nos matinées, à une certaine époque, a-t-elle évoqué, lorsque Le Journal l’a jointe. J’ai écouté ses cassettes et je connais ses chansons par cœur. »

Carrière

Carmen Campagne: une artiste marquante
Photo d'archives, Alfred Lanctot

En plus de s’être taillé une place dans son cœur de mère, la chanteuse à qui l’on doit une quinzaine d’albums et une dizaine de cassettes et DVD a également joué un rôle important dans son choix de carrière. 

« À un certain moment, je ne savais pas si j’allais m’ouvrir une garderie ou devenir comédienne, mais c’est en l’écoutant que je me suis dit que j’aimerais vraiment faire ce métier-là », a expliqué Annie Brocoli.

« Sa douceur, sa voix... mais aussi son modèle d’affaires, avec les cassettes, dans le temps, c’était vraiment super. Nous pouvions l’écouter à n’importe quelle heure, avec mon garçon, même quand il ne s’endormait pas. Ça nous faisait vraiment du bien. Elle a fait partie de ma vie comme spectatrice, en fait. »

Un modèle

Pour Ariane Gauthier, que les petits connaissent mieux sous le nom Ari Cui Cui, Carmen Campagne a été une figure importante à différentes étapes de sa vie, puisqu’elle a grandi avec un frère qui a été marqué par la « Carmen Campagne mania », dans les années 1990.

« J’étais plus vieille, mais j’étais dans la maison et j’ai appris toutes ses chansons », a-t-elle confié en entrevue.

« Des années plus tard, quand j’ai commencé Ari Cui Cui, je me suis fait un devoir d’aller acheter son DVD pour essayer de saisir l’essence de ce qu’elle faisait. Pour moi, ça faisait partie de l’ABC des chanteurs pour enfants », a-t-elle ajouté, précisant qu’elle comptait même lui rendre hommage sur scène, lors d’une prochaine représentation de son spectacle. 

Simplicité

De l’œuvre de Carmen Campagne, « une femme qui a réussi à toucher le cœur des enfants et de leurs parents », ici comme en Europe, Ari Cui Cui dit apprécier son côté « folklorique », mais aussi la vérité et la simplicité qui émane de ses chansons.

« Elle avait un côté très roots, cette femme-là. Tant dans la musique folklo­rique que dans les thèmes qu’elle choisissait d’aborder, qui tournaient beaucoup autour des animaux, a-t-elle souligné. Avec les enfants, tu l’as ou tu ne l’as pas. Elle, elle l’avait. »

 

5 choses à savoir sur Carmen Campagne

Carmen Campagne en 1997
Photo d'archives, Benoit Gariepy
Carmen Campagne en 1997
  • Elle est née à Willow Bunch, en Saskatchewan, en 1959.
  • Elle a fondé le groupe Folle Avoine avec ses frères et sœurs, dans les années 1970. Dans les années 1980, elle quitte l’aventure pour se consacrer à sa carrière d’enseignante.
  • En 1990, elle lance son premier album solo Une voix pour les enfants, qui comprend le succès Un bon chocolat chaud.
  • En 2003, à la suite de problèmes financiers, Carmen Campagne quitte le Québec pour les Prairies, où elle travaillera dans le domaine de l’éducation.
  • En 2009, elle effectue un retour à la télévision avec l’émission Carmen à la campagne, diffusée sur les ondes de TFO.