/lifestyle/food
Navigation

Cocktails en folie

L’univers des cocktails a bien changé depuis que la mixologue Fanny Gauthier a amorcé sa carrière dans les bars, il y a une vingtaine d’années

Cocktails en folie
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La copropriétaire des Ateliers & Saveurs a donc tenu à démocratiser les « drinks » en proposant 157 boissons simples composées d’ingrédients accessibles partout au Québec et d’étapes faciles qui se retrouvent dans Fanny – À chaque jour son cocktail.

Saveurs et frissons

« Si les gens ont de nouvelles habitudes liées à l’alcool aujourd’hui, c’est qu’ils sont plus curieux, dit-elle. Ils recherchent des produits de qualité et non pas seulement à ingurgiter une grande quantité d’alcool. »

En feuilletant son livre, on constate que les cocktails forts ont été délaissés au profit d’un véritable et heureux mélange de couleurs, de saveurs et d’audacieuses propositions.

« On consomme différemment, que ce soit de la bière, du vin ou des cocktails. Maintenant, on boit plus qualitatif que quantitatif. Le bon gros gin qui décaperait la tapisserie sur ton mur, il est délaissé. On préfère boire de bons gins québécois », donne-t-elle en exemple.

Le livre Fanny – À chaque jour son cocktail se trouve sur les tablettes des librairies.
Photo courtoisie
Le livre Fanny – À chaque jour son cocktail se trouve sur les tablettes des librairies.

Des idées afin de concocter des boissons diverses et qui répondent aux attentes, il y en a pour tous les goûts dans Fanny – À chaque jour son cocktail. Recettes de punchs, créations originales, desserts et bulles se succèdent entre autres aisément et naturellement.

« Souvent, les gens vont aller dans un bar, goûter à un cocktail et un truc va se passer en bouche, un frisson gustatif, mais ils ne sont juste pas capables de le refaire à la maison. C’est un peu plate. Ce que je veux, c’est que les gens tripent à le faire et à le proposer aux autres. »

Épater la galerie

Et tant qu’à s’amuser, pourquoi ne pas surprendre un ou plusieurs invités ? Parmi tous ses cocktails qui peuvent déstabiliser, Fanny Gauthier fait rapidement confiance à deux d’entre eux.

« Tu vas faire une soirée asiatique, sushi, c’est le martini au saumon qui épate tout le monde. Il y en a un autre que je trouve très sympa : le framboise et chèvre. Quand je concoctais le livre, je suis allée voir un chef [et lui ai demandé] : “Qu’est-ce qu’on ne serait jamais capable d’après toi de mélanger dans un cocktail ?” Il m’a dit : “Du fromage et des fruits”. Pourtant, manger du fromage avec des fruits, ça se prend bien. »

Par contre, pour les débutants qui ne veulent pas trop oser, elle aime donner le conseil de maîtriser le dosage.

« Un cocktail, quand il est bon et équilibré, c’est une succession de saveurs qu’on doit avoir en bouche. Y’a rien qui doit être prédominant. Tout ce qui est sucré, acidulé et fort, c’est mieux d’en mettre moins au départ ; c’est plus facile d’en rajouter, comme quand on fait la cuisine. »

Par conséquent, mieux vaut éviter d’intégrer une multitude d’ingrédients.

« Faut arrêter de rajouter de la poudre de perlimpinpin ou des paillettes de licorne dans un verre. Trop, c’est comme pas assez. »

 

Comment ramener l’été

Cocktails en folie
Photo Fotolia

Contrairement aux livres de cocktails qui détaillent la liste des possibilités avec la vodka, le rhum, la tequila et autres alcools, celui de Fanny Gauthier privilégie une approche différente.

« J’ai fait des moments de vie parce que peut-être que tous les jours, t’as le goût de boire l’apéro, mais tu ne sais pas comment faire, et si tu sais comment, t’as peut-être pas le goût de boire tous les jours la même chose parce qu’il fait beau, il neige, t’as passé une bonne journée à la job, ton patron t’a donné une promotion ou tu t’es fait engueuler, t’es plus capable... »

Vague de chaleur

Divisé en thèmes originaux et amusants comme « Déstress », « Bachelorette », « Au chalet » ou encore « Mocktails » – populaires créations sans alcool –, l’ouvrage accorde une belle place aux boissons estivales. Et pas besoin d’attendre pour en profiter.

« Si tu te prends une grosse bordée de neige et que t’as pelleté pendant une heure et demie, que t’as envie d’être dans le Sud, va dans la section “BBQ” ou des cocktails tropicaux, dit la mixologue. Ceux qui n’ont pas la chance de partir dans le Sud en hiver, mettez de la musique créole dans le tapis dans le salon et faites-vous un rhum punch. »

Fanny Gauthier a d’ailleurs quelques idées de cocktails pour que l’été se pointe rapidement le bout du nez : l’Hawaïenne, le coco coriandre ou le daiquiri des tropiques.

Noms uniques

Afin de laisser libre cours à sa passion des cocktails et à sa personnalité qu’elle qualifie de « non conventionnelle », la mixologue a imaginé un lexique fort amusant.

Des noms de boissons, précise-t-elle, « qui parlent aux Québécois francophones », comme le « Verdun beach », « Pimp ton mimosa ! », « On chill sur la terrasse ! » ou « Sul’l’patio ».

Une autre façon qu’elle a trouvée de redonner aux cocktails leurs lettres de noblesse.

 

L’incontournable vin chaud

Cocktails en folie
Photo courtoisie

Cliquez ici pour consulter la recette.

 

J’suis dû pour une Margarita

Cocktails en folie
Photo courtoisie

Cliquez ici pour consulter la recette.

 

Entre Chums

Cocktails en folie
Photo courtoisie

Cliquez ici pour consulter la recette.

 

Sangria de chalet

Cocktails en folie
Photo courtoisie

Cliquez ici pour consulter la recette.

 

Verdun Beach

Cocktails en folie
Photo courtoisie

Cliquez ici pour consulter la recette.