/news/green
Navigation

Proche décédé dans un CHSLD pendant la canicule: le Conseil pour la protection des malades demande à le signaler

Coup d'oeil sur cet article

Le nombre de personnes mortes en CHSLD en raison de la chaleur accablante qui a sévi un peu partout au Québec pourrait être beaucoup plus élevé que ce que laissent entendre les autorités de la santé.

C’est du moins ce que croit Paul Brunet, du Conseil de la protection des malades.

«C’est que dans cette période de canicule, soit entre le 28 juin et le 5 juillet, on veut savoir si les décès survenus en CHSLD pourraient être reliés à la canicule et au peu d’organisation d’infrastructures pour rafraîchir les lieux», a dit samedi Paul Brunet, président du Conseil, en entrevue à LCN.

Il croit que les proches de personnes décédées lors de la période de chaleur extrême doivent signaler leur décès au bureau du coroner, afin que ces morts soient l'objet d'une enquête.

«Vous doutez, vous pensez que peut-être la canicule serait en cause? Il faut le signaler au coroner par téléphone ou par courriel. Ensuite, il y a une juridiction que le coroner prend, et selon le nombre, les faits rapportés, il pourrait déclencher une enquête publique.»

Il souligne que la personne qui enquêtera sur ces morts doit être indépendante, et le ministère de la Santé ne doit pas s’en mêler afin d’avoir l’heure juste.

«Quelques chiffres qu’on a eus ces dernières années ne correspondent pas toujours à la réalité. On parle d’annonces de lits en soins de longue durée, alors que nous, sur le terrain, on les cherche ces lits-là», a donné en exemple Paul Brunet.

Il souligne que la grande majorité des lieux administratifs en CHSLD sont climatisés, alors que la grande majorité des chambres ne le sont pas.

«À la SPCA, où l’on héberge des animaux, c’est climatisé», a-t-il illustré.

Il croit qu’avec les faits qu’il collige sur les conditions de vie dans les CHSLD, il pourrait forcer le futur gouvernement à climatiser convenablement, ou à tout le moins, mieux ventiler les personnes déjà très hypothéquées par la maladie.

  • Pour joindre le bureau du coroner par téléphone: 1 888 CORONER, option 1.
  • Par courriel: clientele.coroner@coroner.gouv.qc.ca