/weekend
Navigation

La suite d’un célèbre best-seller

Le labyrinthe des esprits, Carlos Ruiz Zafón, Aux Éditions Actes Sud, 
848 pages
Photo courtoisie Le labyrinthe des esprits, Carlos Ruiz Zafón, Aux Éditions Actes Sud, 848 pages

Coup d'oeil sur cet article

Un livre dont on aurait aimé parler bien plus tôt... s’il n’avait pas compté autant de pages et pris autant de temps à lire ! Mais tel que le dit le dicton, mieux vaut tard que jamais.

En 2005, on a pris un « immeeenssse » plaisir à lire L’ombre du vent, le pavé de 500 pages et quelques avec lequel l’écrivain espagnol Carlos Ruiz Zafón a entamé la tétralogie du Cimetière des livres oubliés, un fabuleux cimetière caché dans les sous-sols de Barcelone où reposent des milliers d’ouvrages susceptibles d’être ressuscités un jour grâce aux lecteurs qui sauront les apprécier. Et si les deux tomes suivants (Le jeu de l’ange et Le prisonnier du ciel) ont été un peu moins bien réussis, l’auteur précise que chaque roman de la série peut être lu « dans n’importe quel ordre ou séparément », ce qui veut dire qu’on peut directement passer au Labyrinthe des esprits sans être totalement perdu.

Bas les masques

Dans ce quatrième et dernier opus, qui débute en 1938, Barcelone est pilonnée par l’armée de Mussolini. Mais alors que les bombes du dictateur italien enverront ad patres près de 1300 civils, c’est la disparition de Mauricio Valls, un ancien directeur de prison détestable à souhait, qui mettra réellement le feu aux poudres, car meurtres et représailles en tous genres ne tarderont pas à suivre.

Ayant elle-même été blessée pendant les bombardements, la jeune Alicia Gris, qui a su s’imposer au sein d’un service travaillant de pair avec les flics de l’Espagne franquiste, sera ainsi chargée d’élucider cette mystérieuse disparition. Une enquête qui la conduira dans les recoins les plus sombres de Barcelone et, de ce fait, elle nous permettra d’en savoir plus sur les Sempere, une famille de libraires dont l’histoire est encore plus trépidante que n’importe quel roman.

À LIRE AUSSI CETTE SEMAINE

Transit

Rachel Cusk, aux Éditions de l’Olivier,
 240 pages
Photo courtoisie
Rachel Cusk, aux Éditions de l’Olivier, 240 pages

 

Ayant récemment divorcé, une romancière décide de revenir habiter à Londres, où elle a acheté un appartement réclamant de nombreux travaux. Sa propre vie ressemblant également à un vaste chantier, on la verra donc peu à peu essayer de se reconstruire à travers les témoignages de tous les gens qu’elle rencontrera. Un roman intimiste qui nous pousse à réfléchir sur les changements qu’on aimerait nous aussi pouvoir apporter à notre quotidien.

Vernon Subutex 3

Virginie Despentes, aux Éditions Le livre de poche, 
408 pages
Photo courtoisie
Virginie Despentes, aux Éditions Le livre de poche, 408 pages

 

On profite de la sortie en version poche du troisième et dernier volet de la géniale saga Vernon Subutex pour inviter tous ceux qui n’ont pas encore lu ses deux précédents opus à s’y plonger sans tarder. Car l’histoire de Vernon, un disquaire parisien qui se retrouvera à la rue et qui finira par devenir l’un des SDF les plus populaires de la ville, est aussi addictive que marquante.

Sur la route des États-Unis

Collectif, aux Éditions Lonely Planet, 
680 pages
Photo courtoisie
Collectif, aux Éditions Lonely Planet, 680 pages

 

Grâce à cette deuxième édition bourrée d’informations pratiques, on pourra rouler sur les plus belles routes des États-Unis. Proposant 51 itinéraires très variés, on aura notamment le choix entre la boucle des Finger Lakes, la côte de la Nouvelle-Angleterre, la Blue Ridge Parkway ou le circuit panoramique des Great Smoky Mountains. Quelques routes à thème sont aussi proposées, comme « Sur les pas de Lewis et Clark » ou « Sur les traces des pionniers ».

Chats en origami

Sous la direction de Nick, Robinson, aux Éditions Nuinui, 144 pages
Photo courtoisie
Sous la direction de Nick, Robinson, aux Éditions Nuinui, 144 pages

 

Ce coffret comprend tout ce qu’il faut pour occuper les enfants pendant les longs trajets de voiture : un livre expliquant étape par étape comment réaliser 20 modèles différents de chats (ou de têtes de chat !) et 100 feuilles de papier origami grand format. Bref, un coffret à sortir dès que vous aurez plié bagage !

AVANT LA CHUTE

Noah Hawley, Aux Éditions 
Gallimard, 544 pages
Photo courtoisie
Noah Hawley, Aux Éditions Gallimard, 544 pages

Sa famille ayant passé l’été sur l’île de Vineyard, David Bateman, qui est à la tête de l’une des chaînes de nouvelles les plus rentables du pays, viendra la chercher avec son jet privé, un luxueux Ospry 700 SL qui s’abîmera en mer 16 minutes seulement après le décollage. Et sur les 11 personnes qui étaient présentes à bord, seulement deux survivront à l’écrasement : le petit JJ Bateman, quatre ans, et Scott Burroughs, un artiste peintre qui réussira l’incroyable exploit de nager pendant huit heures dans les eaux froides de l’Atlantique en portant JJ sur son dos avant d’atteindre la plage de Montauk.

Un curieux accident

Défaillance mécanique ? Erreur de pilotage ? Sabotage ? Attentat orchestré par des terroristes ? Les opérateurs de l’aéroport de JFK n’ayant capté aucun SOS, tous les scénarios sont ouverts et l’enquête qui ne tardera pas à suivre est si captivante qu’on a dévoré ce pavé en moins de deux jours.

Avec ce brillant thriller, le créateur de la télésérie américaine Fargo parvient en effet à nous plonger rapidement tête première dans une intrigue carrément impossible à lâcher, la plupart des passagers de ce funeste vol n’étant pas aussi innocents que le petit JJ. Un must si on se demande encore quoi lire pendant les vacances.