/weekend
Navigation

L’été télé aux USA

Coup d'oeil sur cet article

Vous passez votre temps à « pitonner » sans but précis depuis quelques semaines ? La télé québécoise étant en mode ralenti au cours des mois de juillet et août, jetons un coup d’œil du côté des États-Unis pour trouver cinq productions idéales pour traverser cette période de grandes chaleurs.

Sharp Objects

HBO/À compter du dimanche 8 juillet 
Photo courtoisie, HBO
HBO/À compter du dimanche 8 juillet 

La nouvelle série de Jean-Marc Vallée est attendue. Le mot est faible. Un peu plus d’un an après l’incroyable succès de Big Little Lies, le réalisateur québécois propose ce drame psychologique/thriller mettant en vedette une Amy Adams en très, très grande forme. L’actrice incarne une journaliste qui retourne dans son patelin d’enfance pour pondre une série d’articles à propos du meurtre de deux jeunes filles. On prédit d’ores et déjà plusieurs nominations aux fabuleuses comédiennes qui apparaissent au générique, incluant Patricia Clarkson, Eliza Scanien et Elizabeth Perkins.

So You Think You Can Dance

FOX/Lundi 20 h
Photo courtoisie, FOX
FOX/Lundi 20 h

En attendant de voir ce que TVA nous réserve cet automne avec Révolution, faites-vous plaisir et redécouvrez la téléréalité à qui toutes les émissions de danse doivent une fière chandelle, So You Think You Can Dance. Treize ans après son entrée en ondes à FOX, cette compétition continue de nous émouvoir et de nous épater. Certes, vous pouvez également regarder World of Dance et Jennifer Lopez à NBC, mais dans le cas présent, l’original est bien meilleur. Fait à signaler, la 15e saison de SYTYCD comporte encore une fois une touche toute québécoise : le chorégraphe Jean-Marc Généreux fera quelques apparitions... qui promettent d’être colorées.

Big Brother

CBS et Global/Mercredi et jeudi 21 h et dimanche 20 h 
Photo courtoisie, CBS
CBS et Global/Mercredi et jeudi 21 h et dimanche 20 h 

En matière de téléréalités vides de contenu, cette propriété de CBS est votre meilleur choix. Surtout après avoir regardé la première de The Proposal à ABC plus tôt cette semaine : dans cette nouveauté abracadabrante, un homme ou une femme célibataire doit faire une demande en mariage à l’une ou l’un des 10 célibataires qui ont passé l’heure précédente à parader devant lui ou elle. La 20e saison de Big Brother fait l’objet d’une controverse en raison du comportement de certains concurrents, lesquels auraient tenu des propos racistes. Ces paroles n’ont pas été télédiffusées. Elles ont été entendues sur internet, où des images des candidats sont présentées en direct 24 heures par jour, 7 jours par semaine. Cette polémique n’est pas sans rappeler celle ayant frappé Occupation Double à V, l’automne dernier. Après le faux pas d’Élodie et Joanie à OD la nuit, V et Productions J ont coupé le son du rendez-vous nocturne, au profit d’une trame sonore de criquets.

Glow

Netflix 
Photo courtoisie, Netflix
Netflix 

Le retour des colorées lutteuses n’a déçu personne. Après une première saison saluée avec enthousiasme, on aurait pu s’attendre à une légère baisse de régime, mais au contraire, les 10 nouveaux épisodes (qui viennent d’atterrir sur Netflix) semblent ravir public et critiques. La pétillante Alison Brie décrochera assurément une nomination au gala des prix Emmy ; les nominations seront annoncées jeudi.

Dietland

AMC/Lundi 21 h
Photo courtoisie, AMC
AMC/Lundi 21 h

Adaptation du roman du même nom de Sarai Walker, Dietland se distingue des autres séries en ondes présentement. On parle d’une comédie noire, très noire qui brosse le portrait de Plum (Joy Nash), une journaliste obèse qui écrit pour un magazine féminin pour adolescentes dirigé par Kitty Montgomery, une rédactrice en chef tyrannique jouée avec panache par l’exquise Julianne Margulies (The Good Wife, ER). Cette série s’inscrit au cœur du mouvement #MoiAussi (#MeToo) en racontant – en toile de fond – comment un mystérieux groupe terroriste tue des violeurs ayant échappé au système judiciaire. Dietland n’est pas la série la plus accessible en ville, mais elle mérite certainement qu’on s’y intéresse.