/travel/destinations
Navigation

Spectaculaire périple en mer

Le  glacier Dawes.
Photo Fotolia Le glacier Dawes.

Coup d'oeil sur cet article

De spectaculaires paysages de montagnes et de glaciers, des forêts humides parmi les plus verdoyantes de la côte ouest, des villages dont l’histoire est intimement liée à la ruée vers l’or, une capitale uniquement accessible par navire ou par avion... Bienvenue à bord du Celebrity Solstice, pour une croisière en Alaska du Sud-est.

Vue sur le bateau de croisière à Ketchikan.
Photo Sébastien Ménard
Vue sur le bateau de croisière à Ketchikan.

Ce géant des mers, qui navigue entre mai et septembre aux départs de Seattle ou de Vancouver vers des communautés côtières de l’Alaska, offre une expérience inoubliable.

Une vaste aire gazonnée se trouve au 15<sup>e</sup> pont du Celebrity Solstice.
Photo Sébastien Ménard
Une vaste aire gazonnée se trouve au 15e pont du Celebrity Solstice.

Contrairement à ce que propose une croisière plus traditionnelle, ce ne sont pas uniquement les escales – et la qualité exceptionnelle du service et de la nourriture – qui valent le détour.

Le déplacement du navire le long de la côte de la Colombie-Britannique et son exploration du Passage intérieur, en Alaska, constituent autant de faits marquants de ce périple de huit jours, qui comblera de bonheur les voyageurs en quête de paysages tous plus grandioses les uns que les autres.

Spectaculaire

Au quatrième jour de cette aventure, les croisiéristes sont invités sur les ponts supérieurs dès 5 h du matin pour entendre un narrateur commenter le relief spectaculaire qui s’offre à eux.

Munis d’un appareil-photo, d’un manteau d’hiver, d’une tuque et d’un café chaud, les voyageurs observeront alors un nombre incalculable de glaciers, certains laissant glisser sous leurs yeux des tonnes de glace dans ce bras de mer qu’est le Tracy Arm Fjord. De la pure magie.

Le point d’orgue de cette matinée d’exploration maritime se produit face au glacier Dawes. Le Celebrity Solstice s’approche alors jusqu’à 1,5 km de cette montagne bleutée, avant d’effectuer une rotation complète sur lui-même et poursuivre sa route vers le nord.

Une manœuvre complexe nécessitant la présence à bord de trois pilotes expérimentés, qui connaissent bien les secrets de cette voie navigable coupée du monde.

Des villages mythiques

Une croisière en Alaska, c’est aussi la découverte de deux villages mythiques et de la capitale de l’État, Juneau, accessible uniquement par voie maritime ou aérienne.

Ketchikan
Photo Sébastien Ménard
Ketchikan

Le premier arrêt du Celebrity Solstice, après une journée en mer, s’effectue à Ketchikan, municipalité pittoresque de 13 000 habitants aujourd’hui surnommée « la capitale mondiale du saumon ».

En plus de nombreux commerces mettant en valeur cette ressource naturelle, la ville mérite d’être découverte à pied, en particulier pour le secteur de Creek Street. De nombreux bordels y étaient exploités jadis, pour le plaisir des pêcheurs et bûcherons qui venaient y gagner leur vie.

Le  glacier Dawes.
Photo courtoisie Alexandre Lortie

À Skagway, c’est toute l’histoire de la ruée vers l’or qui fascine. Ce petit village n’existerait sans doute pas aujourd’hui sans cette folle épopée, qui a mené à la construction de la voie ferrée dirigée par la compagnie de chemins de fer White Pass and Yukon Route. Celle-ci propose aujourd’hui une excursion touristique mémorable à travers les montagnes, jusqu’à la frontière du Canada, à quelques dizaines de kilomètres au sud de Whitehorse. Un délice pour les yeux.

Juneau, la capitale de l’Alaska, est la plus importante des trois communautés visitées par le Celebrity Solstice. On peut y admirer la ville de haut, en empruntant le Mount Roberts Tramway, une gondole aérienne touristique.

 

Quelques idées d’excursions

Les compagnies de croisières proposent une multitude d’excursions aux voyageurs, dans les différents ports d’escales. Celles qui suivent sont les suggestions du Journal et ne font pas nécessairement partie du programme qui vous sera proposé à destination.

 

PREMIÈRE ESCALE : KETCHIKAN

Population : 13 000 habitants

Le  glacier Dawes.
Photo Sébastien Ménard

À voir et à faire :

♦ Visiter à pied le joli quartier de Creek Street, où de nombreux bordels avaient jadis pignon sur rue

♦ Déguster un délicieux sandwich de poisson frais et une bière locale chez Annabelle’s

Le  glacier Dawes.
Photo courtoisie Alexandre Lortie

♦ Faire une excursion dans la forêt humide Tongass, en parcourant la Rainbird Trail ; un taxi peut vous y emmener à faible coût et pourra même vous attendre à la sortie

♦ Admirer les totems érigés dans le haut de la ville

 

DEUXIÈME ESCALE : JUNEAU, CAPITALE DE L’ALASKA

Population : 32 000 habitants

La ville de Juneau, capitale de l’Alaska.
Photo Fotolia
La ville de Juneau, capitale de l’Alaska.

À voir et à faire :

Le  glacier Dawes.
Photo courtoisie Alexandre Lortie

♦ Explorer le centre-ville à pied, faire du lèche-vitrines

♦ Admirer la ville de haut à bord du Mount Roberts Tramway, un téléphérique

♦ Visiter la législature de l’État de l’Alaska, où se trouve une photo de la célèbre ex-gouverneure Sarah Palin.

Le  glacier Dawes.
Photo Sébastien Ménard

♦ Déguster un bon repas dans l’un des bons établissements du quai de croisières

 

TROISIÈME ESCALE : SKAGWAY

Population : 800 habitants

Le  glacier Dawes.
Photo Sébastien Ménard

À voir et à faire :

♦ Avant tout, regarder le petit documentaire présenté au Klondike Gold Rush National Historical Park. Ce petit film d’une vingtaine de minutes donnera à votre séjour à Skagway une tout autre perspective.

Le  glacier Dawes.
Photo Sébastien Ménard

♦ Arpenter les rues du centre-ville, en vous promenant sur ses trottoirs en bois et en admirant l’architecture et les couleurs, fidèles à l’époque de la ruée vers l’or.

♦ Déguster un bon repas et une bonne bière au Red Onion Saloon, un ancien bordel ayant conservé son cachet d’antan. On nous y plonge dans l’atmosphère de 1897.

♦ Effectuer l’excursion aller-retour à bord du train de la White Pass and Yukon Route. Prévoir de 3 à 4 heures pour le trajet, qui va jusqu’à la frontière canadienne (on arrête littéralement au Canada).

 

À savoir

À propos du Celebrity Solstice

  • Inauguré en 2008
  • 122 000 tonnes
  • 2850 passagers et 1284 membres d’équipage
  • 1426 cabines
  • 11 salles à manger, dont 5 repas de spécialités. Les passagers en suite bénéficient de restaurants particuliers offrant une cuisine raffinée, en plus du service attentionné du Michael’s Club.
  • Fait à signaler : des démonstrations de verre soufflé sont offertes quotidiennement.
  • Autre fait à signaler : une vaste aire gazonnée se trouve au 15e pont.
  • On y trouve les commodités habituelles : nombreux bars, galerie d’art, casino, spa, magasins, salle de spectacles, etc.

Comment s’y rendre ?

  • Rejoindre l’aéroport de Vancouver ou de Seattle.
  • Plusieurs compagnies aériennes, dont WestJet, proposent des vols directs sur Vancouver à partir de Montréal. Possibilité, avec cette compagnie, d’obtenir un surclassement en catégorie « Plus » à un coût relativement abordable (consommations et repas compris, plus d’espace pour les jambes, etc.)
  • Il est préférable de prévoir une nuit sur place avant le départ, afin d’éviter le risque d’un retard de vol.

Quand y aller ?

  • La plupart des croisières en Alaska, comme celle-ci, ont lieu de mai à septembre. D’autres compagnies offrent ce type de croisières ; consultez leurs sites web.

Alcool, pourboires et Internet

  • Il est plus avantageux d’acheter à l’avance un forfait « boissons à volonté » que de payer chaque consommation à bord. La facture peut rapidement devenir exorbitante.
  • Les pourboires, facturés automatiquement chaque jour à bord du navire, peuvent aussi être payés à l’avance.
  • Il est possible de bénéficier d’un tarif moins élevé pour l’internet en mer, lorsqu’on achète un forfait à l’avance. Autrement, le coût à bord est très important.

Quoi apporter ?

  • En plus des tenues chics habituelles pour certains soupers, il est important d’apporter dans sa valise des vêtements chauds et imperméables.
  • En mai, des manteaux d’hiver, une tuque et des gants ne sont pas superflus.
  • Certains jours peuvent également être très pluvieux.