/sacchips/pushstart
Navigation

Comiccon de Montréal: On a testé Spider-Man et d’autres jeux en primeur!

Deux de ses jeux vont s’ajouter à votre routine «chest-bras»

Coup d'oeil sur cet article

Le Comiccon, ce n’est pas que des opérations photo avec des acteurs, des rencontres avec des bédéistes et de la vente de bébelles comme des tapis de souris manga avec des seins dessus pour reposer son poignet (juré, craché).
 
Oh non! C’est également un rendez-vous de plus en plus prisé de l’industrie du jeu vidéo. 
 
Xbox y avait une vitrine où le nouvel épisode de Tomb Raider y était en vedette. 
Photo: André Péloquin

Nintendo y était également avec quelques succès du moment sur la Switch, dont Fortnite qui, évidemment, a captivé plusieurs jeunes joueurs. 

Un joueur très concentré sur son match de Fortnite.
Photo: André Péloquin
Un joueur très concentré sur son match de Fortnite.

La Zone indie présentée par Loto-Québec avait également droit à beaucoup d’espace et mettait en valeur plusieurs créateurs locaux dont Tribute Games et son fameux Flinthook (dont on vous a déjà parlé).

Un joueur - PORTANT UN MAGNIFIQUE T-SHIRT! - jouant à Flinthook.
Photo: André Péloquin
Un joueur - PORTANT UN MAGNIFIQUE T-SHIRT! - jouant à Flinthook.

Aussi à souligner: Sabotage Studio, une entreprise de Québec, qui y était avec The Messenger, un «hommage» à Ninja Gaiden qui a plus d’un tour dans son sac, dont des dialogues délicieux.

À date, c’est le jeu local à venir qui m’excite le plus. À venir sous peu sur la Switch.

Mention honorable également à Bootleg Systems du studio Neonable, une entreprise locale qui est, essentiellement, l’œuvre de Gabriel De Roy, qui se charge de toutes les opérations, sauf la musique. 

Les amateurs de Portal et les nostalgiques des années 80 vont capoter en testant ce jeu de tir à l’esthétique rétro où on manie qu’une seule arme (mais quel gadget!): un pistolet qui tire tout ce qu’il peut cloner.

Vous l’aurez deviné: tout ce qui est dans le jeu, ou presque, peut être cloné: le rouleau de papier de toilette, les ennemis eux mêmes et même du matériel de construction (qu’on peut assembler pour trouver des raccourcis dans les niveaux ou se construire des abris). 

Le jeu devrait paraitre sur consoles et PC d’ici la fin de l’année. À suivre!

Du côté de PlayStation

Sony y est allé de bornes de jeux à venir rarement testés à la FIFA 19 et Spyro.
 
Parmi ceux-ci, on en a testé trois: Spider-Man, Creed et Beat Saber.
 
Spider-Man [Parution: 7 septembre 2018]

Bonne nouvelle qui craignait une surdose de séquences de «quick time events». On en a eu aucune lors de notre séance de jeu de quelques minutes. Ouf.

Impressions à chaud: on dirait la jouabilité et mécanique de la série Arkham, mais transposée dans l’univers de Spider-Man plutôt que celui de Batman.
 
Aussi à noter, le jeu fait un brin Grand Theft Auto V, les missions principales qui semblent se déclencher au gré des aventures secondaires de l’homme-araignée qui vont de foutre une raclée au gang de Mister Negative à retrouver un fourgon volé... par le gang de Mister Negative.
 
Bref, outre les supervillains, les adversaires de Spidey font un brin interchangeables et les missions semblent reposer que sur ses talents de combattant. En espérant que le contenu final sera plus varié.
 
Pour le reste: c’est magnifique. Les nostalgiques de Spider-Man II sur la PlayStation 2 vont verser une larme de joie. 
 
Creed: Rise To Glory [Parution: automne 2018]
 
Peut-être est-ce l’adrénaline, mais comme je le mentionnais lors de la visite en direct de Pèse sur start, je crois avoir joué au meilleur jeu de boxe de ma vie.

Impressions à chaud: bien que le graphisme laisse un brin à désirer (Sylvester Stallone y est et semble encore plus en plastique que sa version en chair et en os), la jouabilité est féroce et viscérale. 

On se sent littéralement attaqué par les adversaires tant ils envahissent notre espace. D’où, j’imagine, l’agréable sensation quand un coup a assez d’impact pour faire reculer l’ennemi et même vibrer les manettes. 

Un fait rare dans un jeu du genre. Vivement la suite!

Beat Saber [Parution: à venir]
 
Une des sensations du moment dans le monde du gaming, Beat Saber est un étrange croisement entre Star Wars, Fruit Ninja et Dance Dance Revolution qui aura bientôt droit à une version PlayStation.
 

Dans un environnement inspiré de Tron, on manie des sabres laser avec lesquels on découpe des cubes et évite des obstacles tout en suivant le rythme de musiques électro.

J’ai testé en mode «facile» et c’était quand même agréable (bien que j’aurais apprécié une sélection de chansons plus «connues» pour s’y intéresser davantage).

J’ai ensuite tenté ma chance en le monde «expert» et, au lendemain de la séance, mes biceps tremblaient au moindre effort!

Idéal pour votre routine «chest-bras», donc.

Brèves

 

 

 

Pèse sur start est le volet geek du Sac de chips.

On aborde les jeux de consoles, d'ordinateurs et mobiles ainsi que les sports électroniques, les gadgets voire même les jeux de table de façons aussi sérieuse que ludique!