/news/politics
Navigation

La députée Hélène Laverdière ne se représentera pas en 2019

Hélène Laverdière
Photo d'archives, Sarah-Maude Lefebvre Hélène Laverdière

Coup d'oeil sur cet article

La députée néodémocrate Hélène Laverdière ne se représentera pas aux élections fédérales de 2019, une décision qui n’a «rien à voir» avec les difficultés vécues par son parti, dit-elle.

«En 2019, je vais avoir 64 ans. Je pense qu’il est temps de profiter des années qu’il me reste pour voir ma famille et faire plein de choses que je n’ai jamais eu le temps de faire», a confié l'élue montréalaise en entrevue, lundi.

Mme Laverdière représente la circonscription de Laurier-Sainte-Marie depuis la vague orange de 2011. Elle avait ravi le siège au chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, qui l’occupait depuis 1990.

Or, dans les dernières années, le Nouveau Parti démocratique (NPD) a perdu des plumes. Aux élections de 2015, il est passé de l’opposition officielle, avec 103 députés, à la deuxième opposition, avec 44 députés.

La décision d’Hélène Laverdière survient également alors que le NPD peine à s’imposer au Québec sous la gouverne de Jagmeet Singh, élu chef en octobre dernier.

Tandis que le parti stagne dans les sondages, M. Singh a admis en juin avoir un examen de conscience à faire au lendemain de l’élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord. Le NPD a terminé en troisième place avec un maigre 8,7 % d’appuis, un important recul par rapport à son résultat de 29,7 % dans la circonscription en 2015.

«Ça n’a rien à voir avec ça. En fait, je suis assez confiante pour 2019», a commenté Hélène Laverdière, convaincue que Jagmeet Singh est «à la hauteur de la tâche».

«À chaque fois qu’il vient au Québec et qu’il rencontre les gens, ça fonctionne très bien. Il a encore 15 mois pour être sur le terrain et faire passer le message du NPD», a-t-elle ajouté.

Bien qu’elle ne se représentera pas en 2019, Mme Laverdière compte se rendre jusqu’au bout de son mandat. Une fois le trait tiré sur sa carrière politique, l’ancienne diplomate souhaite rester engagée dans sa communauté.

«La chose publique m’a intéressée toute ma vie. C’est sûr que je vais rester socialement et politiquement impliquée, mais ce sera en tant que citoyenne de Laurier-Sainte-Marie», a-t-elle mentionné.